Marie-Julie de Corancez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corancez (homonymie).
Marie-Julie de Corancez
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Conjoint
Enfants

Marie-Julie Olivier de Corancez, née à Paris le et morte à Paris le , est une femme de lettres française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était l'avocat et homme de lettres Guillaume Olivier de Corancez, proche de Jean-Jacques Rousseau, et sa mère Jeanne Romilly, fille de Jean Romilly, horloger et homme de lettres né à Genève, rédacteur de quelques articles de l'Encyclopédie. Son frère était l'orientaliste Louis Alexandre de Corancez.

Elle était l'épouse du conventionnel Jean-Baptiste Cavaignac, mère du journaliste républicain Godefroi Cavaignac et du général Louis Eugène Cavaignac, ministre de la guerre puis chef de l'exécutif aux débuts de la Deuxième République.

Lors de la publication des Mémoires d'une inconnue, son petit-fils, Jacques Marie Eugène Godefroy Cavaignac, député de la Sarthe et plusieurs fois ministre, demanda l'interdiction du livre par la justice.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Mémoires d'une inconnue, publiées sur le manuscrit original par les éditions Plon, Paris, 1894

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]