Marie-Isabelle Diaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Isabelle Diaz
Naissance
Sidi Bel Abbès, Algérie
Décès (à 113 ans)
La Possession, Ile de la Réunion
Nationalité Française
Profession
Retraitée
Autres activités

Marie-Isabelle Diaz, Pied-Noir née à Sidi Bel Abbès le [1],[2],[3], morte le [4] à l'âge de 113 ans et 249 jours, a été pendant près d'un an la doyenne des Français et fut la 8e personne la plus âgée du monde en vie peu avant son décès — en l'état des connaissances. Elle n'en a pas eu le titre « officiel », traditionnellement décerné par des scientifiques (Gerontology Research Group et Inserm).

Biographie[modifier | modifier le code]

Pied-noire, elle naît à Sidi Bel Abbès, dans l'ouest de l'Algérie, dans le département d'Oran, sous la présidence de Félix Faure, en pleine affaire Dreyfus. Elle se marie et a trois enfants. Son mari meurt à 60 ans. Elle quitte le pays en 1962, après l'accession à l'indépendance, au milieu de l'exode des Pieds-Noirs. Elle s'établit alors chez un de ses fils, en Espagne[2]. Puis elle vit quelques années à Rouen. En 1983, elle part rejoindre sa fille[5], auprès de qui elle va vivre, à La Possession[1], sur l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'océan Indien.

« Vraie » doyenne des Français[modifier | modifier le code]

Lorsque meurt Eugénie Blanchard le , l'Inserm désigne Mathilde Aussant comme doyenne des Français. Celle-ci est née cinq jours après Marie-Isabelle[6]. Puis, à la mort de Mathilde Aussant le , l'Inserm désigne pour lui succéder Marcelle Narbonne, née un mois après Marie-Isabelle[7]. Deux jours après cette désignation, les médias révèlent l'âge de Marie-Isabelle, la qualifiant aussitôt de « vraie[8],[9] » doyenne des Français, par opposition à la doyenne « officielle[5] ».

La famille de Marie-Isabelle, privilégiant la tranquillité de la centenaire, accueille avec circonspection ce brutal coup de projecteur[2]. Elle livre cependant quelques indications sur la bonne forme de la doyenne : « 52 pulsations/minute, des os solides[1] ». À 113 ans, elle monte à l'étage tous les jours[9], marche sans canne, ne suit aucun traitement médical. Et sa tension artérielle « est celle d'une jeune fille » : 12/7[5]. De caractère agréable, elle n'est jamais malade, lit, regarde la télévision, s'informe. Rien ne l'étonne. Mais elle vit dans son monde, restant discrète sur son âge, ne tenant pas à passer à la télévision[8], n'aimant ni parler de ses souvenirs, ni se faire photographier[5].

La famille ne se chagrine pas de ce que le titre de doyenne soit attribué à quelqu'un d'autre : « Le plus important n'est pas de voir sa tête dans le journal, mais de la voir chaque jour avec nous[9]. »

Marie-Isabelle Diaz s'éteint le .

Références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]