Marie-Geneviève Bouliard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Geneviève Bouliard
Marie-Geneviève Bouliar - 1790.jpg
Marie-Geneviève Bouliard, Autoportrait (1792),
Pasadena, Norton Simon Museum.
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail
Distinctions
Prix d'encouragement du Salon de 1791

Marie-Geneviève Bouliard née à Paris en 1763[1],[2] et morte à Vindecy le [3] est une artiste peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille unique d'un couturier originaire de Baugé en Anjou, Marie-Geneviève Bouliard révèle tôt une vocation pour l'art. Elle fréquente les ateliers de Joseph-Benoît Suvée, Jean-Baptiste Greuze, Joseph Siffrein Duplessis[4] et est fidèle jusqu'à son dernier souffle à Jean-Joseph Taillasson. Sa production est intense pendant la période révolutionnaire, ce dont témoignent les catalogues des Salons de 1791 à 1817. Elle reçoit le prix d'encouragement du Salon de 1791.

Elle meurt au château d'Arcy à Vindecy le .

Postérité[modifier | modifier le code]

Elle fit partie de « l'élite des portraitistes », selon Jules Renouvier, auteur d'Histoire de l'art pendant la Révolution : « Les peintres accrédités pour le portrait étaient alors Laneuville, la citoyenne Auzou, élève de Regnault, et la citoyenne Bouliard, élève de Duplessis. Ils se partagèrent, avec Ducreux et Colson, les personnages de l'époque. […] Où trouver maintenant les portraits de Ducreux, de Dumont, de Colson, de Laneuville, de Mlle Bouliard et de Mme Auzou[2] ? »

Son tableau Portrait présumé de Mademoiselle Bélier est inclus dans l'ouvrage de 1905 Women Painters of the World[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Autoportrait en Aspasie (1794), musée des Beaux-Arts d'Arras.
  • 1791 : Tête de Femme couronnée de roses, localisation inconnue[6].
  • 1792 : Portrait de Monsieur Olive et de sa famille, Nantes, musée des Beaux-Arts.
  • 1792 : Autoportrait, Pasadena, Norton Simon Museum.
  • 1792 : Portrait d'un Conventionnel, localisation inconnue[7].
  • 1794 : Autoportrait en Aspasia, Arras, musée des Beaux-Arts.
  • 1796 : Portrait de la citoyenne Gambs, Salon de 1796, no 58, localisation inconnue.
  • 1796 : Portrait du citoyen Mazade, administrateur du théâtre des Arts, Salon de 1796, no 59, localisation inconnue.
  • 1796 : Portrait de la citoyenne Mazade, Salon de 1796, no 60, localisation inconnue.
  • 1796 : Portrait d'Alexandre Lenoir, Salon de 1796, no 61, Paris, musée Carnavalet.
  • 1796 : Portrait d’Adélaïde Binart, épouse Lenoir, Salon de 1796, no 62, Paris, musée Carnavalet.
  • 1796 : Portrait de la citoyenne Arnould, Salon de 1796, no 60, localisation inconnue.
  • 1796 : Aspasie, Salon de 1796, no 64. Autoportrait, localisation inconnue.
  • 1796 : Plusieurs têtes de femmes, Salon de 1796, no 65, études sous le même numéro, localisation inconnue.
  • 1796 : Aspasie et deux têtes d'étude, Salon de 1796, no 66, localisation inconnue.
  • 1798 : Une femme couverte d'un voile noir, Salon de 1798, no 61, localisation inconnue.
  • 1798 : Une femme tenant une flûte, Salon de 1798, no 61, localisation inconnue.
  • 1798 : Les enfans du C. Vernet, peintre, se tenant embrassés, Salon de 1798, no 63, localisation inconnue.
  • 1819 : Portrait d'homme, localisation inconnue[8].
  • Portrait de l'artiste, huile sur toile, 56 × 51 cm, Dijon, musée des Beaux-Arts.
  • Dessin, Paris, musée Carnavalet[9].
  • Jeune fille au panier de pommes, localisation inconnue[réf. nécessaire].
  • Portrait de jeune femme au fichu blanc, localisation inconnue[réf. nécessaire].
  • Portrait de Talleyrand, localisation inconnue[réf. nécessaire].
  • Portrait de jeune homme, localisation inconnue[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Delia Gaze, Dictionary of Women Artists, vol. J-Z, Taylor & Francis, (ISBN 9781884964213, lire en ligne)
    L'auteure réfute les dates de naissance et de mort de l'article biographique que lui a consacré Henry Jouin en 1891.
  2. a et b Jouin, Henry, « L'Artiste; revue de l'art contemporaine », sur archive.org, (consulté le 8 mai 2017), p. 409-410.
  3. Discutée, la date de décès est désormais irréfutable : Archives nationales, MC/ET/XX/901, , inventaire après décès de Marie Geneviève Bouliard-peintre, demeurant rue du faubourg Montmartre, n° 17, décédée le , au château d'Arcy, commune de Vindecy, chez monsieur et madame de Saint-Cyr.
  4. Catalogue du Salon de 1796.
  5. Walter Shaw Sparrow, Women painters of the world, from the time of Caterina Vigri, 1413-1463, to Rosa Bonheur and the present day, Londres, The Art and Life Library, Hodder & Stoughton, 1905 (en ligne).
  6. Vente Sotheby's[Où ?] 2016[réf. non conforme].
  7. Versaillesantik, 2013[réf. non conforme].
  8. Vente Tajan[Laquelle ?], 2007[réf. non conforme].
  9. Référence D 3505.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :