Maria-Esméralda de Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie-Esméralda de Belgique)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esmeralda.
Maria-Esméralda de Belgique
S.A.R. la Princesse Maria-Esméralda de Belgique.jpg

Maria-Esméralda de Belgique

Informations générales
Naissance
Nationalité
Activité
Famille
maison de Saxe-Cobourg et Gotha (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Frères
Sœurs

La princesse Maria-Esméralda, Adélaïde, Liliane, Anne, Léopoldine de Belgique (née le au château de Laeken), est un membre de la famille royale belge qui fut journaliste et aujourd'hui écrivain.

Souvent appelée erronément « Marie-Esméralda », elle a utilisé le pseudonyme d' « Esméralda de Réthy » quand elle était journaliste et préfère se faire appeler « Esméralda de Belgique »[1].

Elle est la fille cadette du roi Léopold III et de sa seconde épouse, Lilian Baels, titrée princesse de Réthy. Maria-Esméralda avait un frère, aujourd'hui décédé, le prince Alexandre, et une sœur, la princesse Marie-Christine, vivant outre-Atlantique. Elle est aussi la demi-sœur de la grande-duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, des rois Baudouin et Albert II de Belgique. Ce dernier est également son parrain, sa marraine étant la princesse Marie-Adélaïde de Luxembourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de quatre ans, elle quitte le château de Laeken pour s'installer avec ses parents au domaine royal d'Argenteuil, en bordure de la forêt de Soignes.

Après des candidatures en droit aux Facultés universitaires Saint-Louis de Bruxelles, la princesse Maria-Esméralda obtient une licence de communication sociale (journalisme) à l'université de Louvain-la-Neuve et travaille pour divers magazines français (dont Le Figaro Magazine), italiens, allemands et espagnols. Après le décès de son père en 1983, elle devient présidente du Fonds Léopold III pour l'exploration et la conservation de la nature.

Le , elle épouse à Londres Sir Salvador Moncada, un scientifique britannique d'origine hondurienne, avec qui elle a deux enfants : Alexandra (née en 1998) et Leopoldo (né en 2001). Tous quatre vivent dans la capitale britannique.

À la suite du décès de leur mère, la princesse Lilian, en 2002, la princesse Maria-Esméralda et son frère, le prince Alexandre, ont tenté en vain de transformer le domaine royal d'Argenteuil en un lieu de réunions dédié à la mémoire de leurs parents. Mais le gouvernement, pour l'État belge, propriétaire des lieux, en a décidé autrement et a vendu la demeure à un particulier, Jean-Marie Delwart. La princesse a racheté le châlet d'Hinteriss de sa mère.

La princesse Maria-Esméralda accorde son haut patronage à la Fondation cardiologique Princesse Lilian et au Cercle Léopold III, une association franco-belge créée le afin de perpétuer la mémoire du roi Léopold III et de mieux faire connaître son règne.

La princesse Maria-Esméralda ne travaille plus comme journaliste depuis son installation à Londres, en 1998, et son mariage. Elle se partage entre l'éducation de ses deux enfants et la défense de la mémoire de ses parents. Après une biographie du couturier Christian Dior, elle a écrit plusieurs ouvrages sur son père le roi Léopold III sur base des nombreuses archives et photographies qu'il a laissées. Dans ses livres, la princesse a la grande intelligence de ne pas remuer la question royale, de ne critiquer personne, mais plutôt de mettre en avant l'intérêt de Léopold III pour les expéditions lointaines, les sciences et la photographie.

La princesse Maria-Esméralda est aussi depuis 2005 la présidente d'honneur de Delphus. Cette association est née dans les années 1990 sous l'impulsion de personnes, scientifiques ou non, s'inquiétant de la protection de la nature, en particulier du sort des dauphins en captivité. Elle finance des programmes de delphinothérapie destinés à des enfants souffrant de dysfonctionnements physiques ou pschychiques. Quant au Prix Delphus, il aide des jeunes chercheurs dans leurs travaux sur les dauphins.

La princesse est active depuis de nombreuses années dans la protection de l'environnement (notamment en tant que présidente du Fonds Léopold III depuis 1983) et dans les droits des femmes.

Ouvrages rédigés par la princesse Maria-Esméralda[modifier | modifier le code]

  • Léopold III, mon père, éditions Racine, 2001
  • Léopold III, photographe, éditions Racine, 2006
  • Terre !, éditions Racine, 2011
  • Lilian, Une princesse entre ombre et lumière, Racine, 2012 (avec Patrick Weber)
  • Albert et Elisabeth, éditions Racine, 2014 (en collaboration avec Christophe Vachaudez)
  • Femmes prix Nobel de la paix, éditions Avant-Propos, 2014

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Léopold III, mon père, documentaire de 90 minutes réalisé par Nicolas Delvaulx pour la RTBF
  • Sur les pas du Roi Albert et de la Reine Elisabeth, mes grands-parents, documentaire de 140 minutes réalisé par Nicolas Delvaulx pour la RTBF en 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Aboressi, « Esméralda, princesse de Belgique : confidences à Point de Vue », Point de Vue-Images du Monde, no 1945,‎ , p. 3-6 (ISSN 0750-0475)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]