Marie-Claude Bompard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bompard.
Marie-Claude Bompard
Image illustrative de l'article Marie-Claude Bompard
Fonctions
Maire de Bollène
En fonction depuis le mois de mars 2008
Élection 16 mars 2008
Réélection 30 mars 2014
Prédécesseur Marc Serein
Conseillère départementale de Vaucluse
En fonction depuis le
Élection 28 mars 2004
Réélection 27 mars 2011
29 mars 2015
Prédécesseur Jean-Pierre Lambertin
Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Élection 15 mars 1998
Biographie
Nom de naissance Marie-Claude Pelletier
Date de naissance (62 ans)
Nationalité Française
Parti politique FN (1972-2005)
MPF (2005-2010)
LS (depuis 2010)
Conjoint Jacques Bompard
Religion Chrétien

Marie-Claude Bompard, née Marie-Claude Pelletier, est une femme politique française.

Militante aux côtés de son mari, Jacques Bompard, au Front national, au Mouvement pour la France puis à la Ligue du Sud.

Elle est maire de Bollène et conseillère départementale de Vaucluse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est l'épouse de Jacques Bompard, maire d'Orange (Vaucluse), dont elle partage le militantisme politique.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Parcours au Front national[modifier | modifier le code]

Elle est en 16e position sur la liste de Jean-Marie Le Pen lors des élections européennes de 1999.

Elle est élue conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2002. 5e de la liste Front national pour 4 élus aux régionales de 1998, elle rentre à l'assemblée régionale à la suite de l'élection de son mari dans la cantonale partielle d'Orange-Ouest en 2002. Jacques Bompard, déjà titulaire du mandat de maire d'Orange, démissionne alors de son siège de conseiller régional pour se conformer à la loi sur la limitation du cumul des mandats.

Les 21 et elle se porte candidate au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, sur la liste FN conduite par Guy Macary, au titre de la section départementale de Vaucluse.

Passage au Mouvement pour la France[modifier | modifier le code]

Elle est candidate, en deuxième position, sur la liste Libertas (au nom du MPF) pour la circonscription Sud-Est aux élections européennes de 2009.

Fondation de la Ligue du Sud[modifier | modifier le code]

En , elle fonde avec Jacques Bompard la Ligue du Sud.

Elle conduit la liste Ligue du Sud aux sénatoriales de 2014 où elle obtient 8,48 % des suffrages se classant en 5e position sur les 10 candidatures. Elle ne bénéficiera pas du soutien du Front national qui part seul de son côté.

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Maire de Bollène[modifier | modifier le code]

Elle est d'abord élue conseillère municipale de Bollène (Vaucluse) où elle siège dans l'opposition. La liste qu'elle menait avec l'étiquette Bollène Espoir a recueilli 34,30 % des voix au premier tour le 11 mars et 46,89 % des voix au second tour.

Le , elle est élue maire de Bollène avec 47,95% des suffrages au second tour lors d'une triangulaire où elle était opposée au Parti socialiste et à l'UMP. Au premier tour elle était arrivée 2e derrière le candidat socialiste avec 33,87% des voix.

Arguant de ses convictions religieuses, elle refuse, en août 2013, de marier deux femmes et de déléguer la célébration de cette union à un adjoint[1]. Le 9 août, l'Association Mousse « justiciers LGBT » se constitue partie-civile contre Marie-Claude Bompard et la fait citer devant le tribunal correctionnel « du fait de son refus de marier un couple homosexuel et de sa déclaration indiquant qu’elle ne marierait aucun couple homosexuel en sa qualité d’officier d’état civil ». La cour a déclaré la citation directe "irrecevable" et a condamné l'association à 3000€ d'amende pour procédure abusive [2].

Le , elle est réélue au second tour en duel face au candidat socialiste Jean-Pierre Lambertin avec 55,35% des suffrages. Au premier tour, elle avait frôlé l'élection 49,34% des voix.

Conseillère départementale de Vaucluse[modifier | modifier le code]

Le , elle est élue conseillère générale de Vaucluse (canton d'Orange-Est) et réélue en 2011.

En 2015, elle est élue conseillère départementale de Vaucluse dans le canton de Bollène avec Xavier Fruleux après avoir bénéficié d'un retrait de la candidature au second tour du candidat du Front national[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Arme alimentaire. Réponse à l'assassinat prémédité du monde rural, éditions du Cerce (non daté), 63 p.
  • Racket sur l'écologie et le culte de l'environnement, éditions Barthélémy, 1991, 217 p.
  • Voyage autour de la femme, d'Ève à Benazir (avec Jacques Bompard), éditions Barthélémy, 1996, 190 p.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]