Marie-Claire Daveluy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Claire Daveluy
Marie-Claire Daveluy.jpg
Marie-Claire Daveluy
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités

Marie-Claire Daveluy (née le à Montréal, morte le à Montréal) est une bibliothécaire, historienne, et écrivaine québécoise. Elle est surtout reconnue pour ses romans pour la jeunesse où elle marie histoire canadienne et fiction d'aventure[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Claire Daveluy est la fille de Georges Daveluy et de Maria Lesieur Desaulniers et la petite-fille de Louis Léon Lesieur Désaulniers[2]. Elle fait des études au couvent d'Hochelaga à Montréal[1].

En 1917, elle est la première femme membre de la Société historique de Montréal[3]. Passionnée d’archives, elle publie au cours de sa vie plusieurs romans et écrits historiques[4] dont une histoire de Jeanne Mance qui reçoit le prix David et de l’Académie française en 1934. S’ajoutent à ses écrits historiques des pièces de théâtre et de nombreux écrits publiés dans des périodiques comme La Bonne Parole, L’Action Française et La Revue d’histoire de l’Amérique française.

De 1917 à 1920, elle étudie à l'université McGill où elle reçoit un diplôme en bibliothéconomie en 1920[5],[6].

À la Bibliothèque municipale de Montréal, elle est bibliothécaire adjointe de 1920 à 1943 et chef de catalogue de 1930 à 1941[6].

En 1937, elle est co-fondatrice, avec Aegidius Fauteux, Émile Deguire, Paul-Aimé Martin, de l'École de bibliothécaires de l'Université de Montréal[7]. Elle est directrice générale de cette école de 1942-1953[7].

En 1943, elle participe à la fondation de l’Association canadienne des bibliothécaires de langue française.

Elle est la première écrivaine québécoise de littérature jeunesse [8]. Son œuvre marque l’avènement tardif de la littérature jeunesse au Québec[9]. En 1921, elle publie le premier roman québécois écrit spécifiquement à l’intention des enfants, « Les Aventures de Perrine et Charlot »[10]. L’œuvre paraît au départ comme un feuilleton de commande dans « L’oiseau Bleu », une revue créée pour les jeunes par la Société Saint-Jean-Baptiste[11]. Ce premier récit, à l’écriture novatrice, raconte l’histoire de deux orphelins français embarqués clandestinement pour la Nouvelle-France.

Publié sous forme de livre en 1923, ce premier titre sera suivi de cinq autres mettant en scène ces mêmes personnages et qui paraîtront jusqu’en 1940[10]. Plusieurs autres titres pour la jeunesse dont des contes de fées seront publiés pendant la même période. L’objectif est autant d’édifier, de vulgariser des connaissances historiques que de divertir. On y défend l’idéal français à une époque où l’influence du cinéma et des magazines américains est grandissante. Ces ouvrages, qui conviennent aux instances gouvernementales autant qu’au clergé, seront largement diffusés.

Le parc Marie-Claire-Daveluy de Montréal honore sa mémoire depuis 1987.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1919 - L'Orphelinat catholique de Montréal
  • 1923-1940 - Les Aventures de Perrine et Charlot (publié en feuilleton dans L'Oiseau bleu)
  • 1926 - Le filleul du roi Grolo (conte de fées)
  • 1927 - Jeanne Leber ; Aux feux de la rampe (recueil de pièces de théâtre)
  • 1934 - Jeanne-Mance, 1606-1673 (histoire)
  • 1936 - Une révolte au pays des fées (conte de fées)
  • 1936 - Sur les ailes de l'oiseau bleu : l'envolée féerique (conte de fées)
  • 1939 - Michel et Josephte dans la tourmente (publié en feuilleton dans L'Oiseau bleu)
  • 1940 - Le Richelieu héroïque (histoire)
  • 1949 - Essai d'un code de classement en langue française (manuel de bibliothéconomie)
  • 1952 - Instructions pour la rédaction des catalogues de bibliothèque vol.1 (manuel de bibliothéconomie)

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Le pavillon Marie-Claire Daveluy de la bibliothèque nationale du Québec a été nommé en son honneur. Il accueillait les collections spéciales de 1982-1997[12].

Ressources[modifier | modifier le code]

Un fonds d'archives Marie-Claire Daveluy est disponible à Bibliothèque et Archives Canada[13]. Un fonds d'archives de Marie-Claire Daveluy est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Réginal Hamel, John Haré, Paul Wyczynski, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Éditions Fides, , 1366 p. (ISBN 2-7621-1475-6), « Daveluy, Marie-Claire », p. 372-374
  2. Raphaël Ouimet, Biographies canadiennes-françaises, édition 1924, page 321
  3. « Daveluy, Marie-Claire - Archives de Montréal », sur archivesdemontreal.ica-atom.org (consulté le 25 janvier 2018)
  4. « Louise Bienvenue, -« Il y a cent ans, une première femme entrait à la Société historique de Montréal : Marie-Claire Daveluy (1880- 1968) - Google Search », sur www.google.com (consulté le 15 janvier 2019)
  5. a et b Fonds Marie-Claire Daveluy (MSS122) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec
  6. a et b Descriptif du fonds Marie-Claire-Daveluy, Bibliothèque et Archives Canada
  7. a et b Raymond Tanghe, L'École de bibliothécaires de l'Université de Montréal, 1937-1962, Montréal, Editions Fides, , p. 23
  8. « Académie des lettres du Québec », sur www.academiedeslettresduquebec.ca (consulté le 23 janvier 2018)
  9. Marie-Hélène Grivel, « Créer une littérature nationale au Québec : l’impact des textes de Marie-Claire Daveluy, de la presse aux sagas », Strenæ. Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance, no 11,‎ (ISSN 2109-9081, DOI 10.4000/strenae.1626, lire en ligne, consulté le 15 janvier 2019)
  10. a et b Sébastien Chartrand, « Les aventures de Perrine et de Charlot, ou la naissance de la littérature jeunesse québécoise », Lurelu, vol. 40, no 3,‎ , p. 83–84 (ISSN 0705-6567 et 1923-2330, lire en ligne, consulté le 15 janvier 2019)
  11. « Les Aventures de Perrine et de Charlot (dans le Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec) », sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec, (consulté le 6 décembre 2018)
  12. Marcel Lajeunesse, « Au service de la mémoire des Québécois depuis 1967 », Documentation et bibliothèques, vol. 51, no 1,‎ (ISSN 0315-2340 et 2291-8949, DOI 10.7202/1030115ar, lire en ligne, consulté le 6 décembre 2017)
  13. Fonds d'archives Marie-Claire Daveluy, Bibliothèque et Archives Canada