Marie-Claire Daveluy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Claire Daveluy
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie-Claire Daveluy
Naissance
Montréal
Décès
Montréal
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Profession
Distinctions

Marie-Claire Daveluy (née le à Montréal, morte le à Montréal) est une bibliothécaire, historienne, et écrivaine québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Claire Daveluy est la fille de Georges Daveluy et de Maria Lesieur Desaulniers[1] et la petite-fille de Louis Léon Lesieur Désaulniers. Elle fait des études au couvent d'Hochelaga à Montréal.

En 1917, elle est la première femme membre de la Société historique de Montréal[2].

De 1917 à 1920, elle étudie à l'université McGill[3] où elle reçoit un diplôme en bibliothéconomie en 1920[4].

À la Bibliothèque municipale de Montréal, elle est bibliothécaire adjointe de 1920 à 1943 et chef de catalogue de 1930 à 1941[4].

En 1937, elle est co-fondatrice, avec Aegidius Fauteux, Émile Deguire, Paul-Aimé Martin, de l'École de bibliothécaires de l'Université de Montréal[5]. Elle est directrice générale de cette école de 1942-1953[5].

En 1943, elle participe à la fondation de l’Association canadienne des bibliothécaires de langue française.

Elle est la première écrivaine québécoise de littérature jeunesse [6].

Le parc Marie-Claire-Daveluy de Montréal honore sa mémoire depuis 1987.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1919 - L'Orphelinat catholique de Montréal
  • 1923-1940 - Les Aventures de Perrine et Charlot (romans jeunesse)
  • 1926 - Le filleul du roi Grolo (conte de fées)
  • 1927 - Jeanne Leber ; Aux feux de la rampe (recueil de pièces de théâtre)
  • 1934 - Jeanne-Mance, 1606-1673 (histoire)
  • 1936 - Une révolte au pays des fées (conte de fées)
  • 1936 - Sur les ailes de l'oiseau bleu : l'envolée féerique (conte de fées)
  • 1939 - Michel et Josephte dans la tourmente (publié en feuilleton dans L'oiseau bleu)
  • 1940 - Le Richelieu héroïque (histoire)

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Le pavillon Marie-Claire Daveluy de la bibliothèque nationale du Québec a été nommé en son honneur. Il accueillait les collections spéciales de 1982-1997[7].

Ressources[modifier | modifier le code]

Un fonds d'archives Marie-Claire Daveluy est disponible à Bibliothèque et Archives Canada[8]. Un fonds d'archives de Marie-Claire Daveluy est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaël Ouimet, Biographies canadiennes-françaises, édition 1924, page 321
  2. « Daveluy, Marie-Claire - Archives de Montréal », sur archivesdemontreal.ica-atom.org (consulté le 25 janvier 2018)
  3. a et b Fonds Marie-Claire Daveluy (MSS122) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec
  4. a et b Descriptif du fonds Marie-Claire-Daveluy, Bibliothèque et Archives Canada
  5. a et b Raymond Tanghe, L'École de bibliothécaires de l'Université de Montréal, 1937-1962, Montréal, Editions Fides, , p. 23
  6. « Académie des lettres du Québec », sur www.academiedeslettresduquebec.ca (consulté le 23 janvier 2018)
  7. Marcel Lajeunesse, « Au service de la mémoire des Québécois depuis 1967 », Documentation et bibliothèques, vol. 51, no 1,‎ (ISSN 0315-2340 et 2291-8949, DOI 10.7202/1030115ar, lire en ligne)
  8. Fonds d'archives Marie-Claire Daveluy, Bibliothèque et Archives Canada