Marie-Christine Verdier-Jouclas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marie-Christine Verdier-Jouclas
Illustration.
Marie-Christine Verdier-Jouclas en 2018.
Fonctions
Députée de la 2e circonscription
du Tarn
En fonction depuis le
(1 an, 3 mois et 28 jours)
Prédécesseur Jacques Valax
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Nationalité Française
Conjoint Pierre Verdier
Diplômé de Université Toulouse-II
Profession Cadre bancaire

Marie-Christine Verdier-Jouclas, née le , à Albi, est une personnalité politique française.

Elle est députée La République en marche ! de la deuxième circonscription du Tarn depuis les élections législatives de juin 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie professionnelle et matrimoniale[modifier | modifier le code]

Avant d'être élue députée, Marie-Christine Verdier-Jouclas était cadre dans une agence bancaire, au Crédit agricole, à Albi[1]. Elle est l'épouse du maire divers gauche (DVG) de Rabastens, Pierre Verdier[2]. Elle a été élève au lycée Victor-Hugo de Gaillac, et elle a étudié au sein de la faculté de Jean-Jaurès à Toulouse.

Députée de la XVe législature[modifier | modifier le code]

Marie-Christine Verdier-Jouclas s'est engagée chez La République en marche ![3], en août 2016, en créant son comité local au sein du village tarnais, Rabastens.

Élue le 18 juin 2017 avec 66,14 % des suffrages exprimés face à la candidate du Front national[4], elle succède au socialiste Jacques Valax dans la deuxième circonscription du Tarn[5].

En mai 2018, elle co-signe une tribune en faveur de la légalisation de la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes célibataires, en couple hétérosexuel ou en couple lesbien[6].

En septembre 2018, après la nomination de François de Rugy au gouvernement, en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire, elle soutient la candidature de Richard Ferrand à la présidence de l'Assemblée nationale[7].

Controverse sur l'utilisation des herbicides[modifier | modifier le code]

Circle-icons-scissors.svg Cette section est trop longue. Elle pourrait gagner à être raccourcie ou répartie en plusieurs sous-sections.
Il est également possible que sa longueur crée un déséquilibre dans l'article, au point d'en compromettre la neutralité en accordant à un aspect du sujet une importance disproportionnée.

Lors d'une interview audio sur le site centpourcent.com, Marie-Christine Verdier-Jouclas affirme qu'elle a toujours été pour interdiction des herbicides à base[8] de glyphosate, mais que la réalité du terrain ne le permet dans l'immédiat[9]. Cependant, dans la nuit du au , lors des débats de la loi sur l'agriculture et l'alimentation, elle a voté contre un amendement demandant l'interdiction du glyphosate d'ici 2021[10].

Le 15 mai 2018, elle interroge le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Stéphane Travert, en hémicycle, à l'Assemblée nationale, afin d'attirer son attention sur le problème de l'utilisation des produits phytosanitaires[11].

Le 29 mai elle dépose un amendement pour organiser des « soldes » sur le glyphosate mais aussi tous les produits phytosanitaires[12]. Cet amendement a été rédigé suite à une réunion de concertation avec les agriculteurs du Tarn, en circonscription à Brens, le samedi 10 mars 2018[13]. Cet amendement possédait pour objectif de réduire les coûts des produits phytosanitaires, pour les agriculteurs, en période de difficultés financières. Après la présentation de son amendement en hémicycle, elle décide de le retirer après un refus de l'Assemblée nationale[14].

Dans la nuit du au , elle a voté, à nouveau, contre l'amendement n° 198 de François-Michel Lambert visant notamment à interdire l'utilisation du glyphosate dans le cadre du projet de loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous. [15] Elle explique son choix dans une interview au journal La Dépêche du Midi[16], parue le mardi 18 septembre 2018, en indiquant que tant qu'il n'y a pas encore d'alternatives au glyphosate, ce dernier continuera à être autorisé. Elle indique également qu'une loi pour interdire le glyphosate sera déposée d'ici 3 ans si les discussions avec les agriculteurs n'avancent pas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Deux femmes pour un territoire » sur ladepeche.fr, 15 juin 2017 [1]
  2. « Deux candidats En Marche! investis dans le Tarn », sur Le Journal d'ici,
  3. Site de La République en marche ! [2]
  4. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  5. « Dans le Tarn, Folliot (Maj.prés.), Verdier-Jouclas (LREM) et Terlier (LREM) élus » sur ladepeche.fr, 18 juin 2017 [3]
  6. « La PMA pour toutes, un acte d’égalité », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  7. Julie Cloris, « Duel Ferrand-Pompili pour présider l’Assemblée : qui soutient qui ? », sur leparisien.fr, (consulté le 10 septembre 2018).
  8. « Les députés refusent à nouveau de voter l'interdiction des glyphosates », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  9. « C'est à propos d'un amendement sur l'herbicide controversé. », (consulté le 4 juin 2018).
  10. « Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ? », (consulté le 4 juin 2018).
  11. « Ma question à Stéphane Travert sur l’utilisation des produits phytosanitaires – Marie-Christine VERDIER-JOUCLAS – Députée du Tarn », sur www.verdier-jouclas.fr (consulté le 19 septembre 2018)
  12. « Tarn: une députée En Marche dépose un amendement pour organiser des « soldes » sur le glyphosate ! », Le blog politique,‎ (lire en ligne)
  13. « Les trois députés du Tarn se frottent au monde agricole », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  14. « Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire - Texte de la commission annexé au Rapport N° 902 sur le projet de loi, après engagement de la procédure accélérée, pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable (n°627). - Amendement N° 1230 (Retiré) - NosDéputés.fr », sur www.nosdeputes.fr (consulté le 19 septembre 2018)
  15. « Analyse du scrutin n° 1154 Troisième séance du 14/09/2018 », Site de l'Assemblée Nationale,‎ (lire en ligne)
  16. « Les députés refusent à nouveau de voter l'interdiction des glyphosates », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]