Marie-Anne Isler-Béguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marie-Anne Isler-Béguin
Illustration.
Fonctions
Députée européenne

(9 ans, 11 mois et 23 jours)
Élection 13 juin 1999
Réélection 13 juin 2004
Législature 5e et 6e
Groupe politique Verts/ALE

(2 ans, 7 mois et 7 jours)
Législature 3e
Groupe politique Verts
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Boulay-Moselle
Nationalité Française
Parti politique Les Verts
EELV
Site web islerbeguin.info

Marie-Anne Isler-Béguin, née le à Boulay-Moselle, est une femme politique française, membre des Verts. Tête de liste des Verts pour les élections au Parlement européen de 1994, elle fut élue député européenne à celles de 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée de sciences de l'écologie, licenciée en géographie et aménagement du territoire. Enseignante, puis fondatrice d'un bureau d'études en environnement. Membre du conseil national des Verts, ancienne porte-parole nationale des Verts français. Cofondatrice puis porte-parole de l'euro-région « Sarre Lorraine Luxembourg ». Cofondatrice de la Fédération européenne des partis verts en 1993, puis du Parti vert européen en 2004. Vice-présidente du Parlement européen de 1991 à 1994[1].

Le , alors que Dominique Voynet a été investie comme candidate à la présidentielle par les Verts, elle demande le retrait de cette dernière, et lance, avec Marie-Hélène Aubert et Jean-Luc Bennahmias, un appel à la candidature de Nicolas Hulot.

En , elle est chef de la mission des observateurs de l'Union européenne pour les élections au Sierra Leone. En , elle signe le manifeste d'Europe Écologie pour le rassemblement des écologistes aux élections européennes de 2009.

Après avoir arrêté la politique, Dominique Gros candidat à sa propre succession en 2014 la convainc de reprendre le flambeau et elle devient quelques mois après l'élection vice-présidente de Metz-métropole chargée de la mobilité[2]. A la mort de Jean-Marie Pelt, elle essaie de relancer les travaux de l'Institut européen d’écologie qu'elle préside.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]