Marie-Anne Barbat-Layani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbat et Layani.

Marie-Anne Barbat, épouse Layani, née le , est une haute fonctionnaire et banquière française. Inspectrice générale des finances, elle est directrice générale de la Fédération bancaire française de janvier 2014 à novembre 2019[1],[2]. Depuis le 1er décembre 2019, elle est secrétaire générale des ministères financiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Anne Barbat naît le à Ussel, en Corrèze[3],[4].

Études[modifier | modifier le code]

Elle passe un baccalauréat scientifique en 1984 puis entre en classes préparatoires littéraires au Lycée Victor-Duruy. En 1985 , elle entre à l'institut d'études politiques de Paris et en sort diplômée (section Service public) en 1988[5]. En 1989, elle suit un master de politique et de macroéconomie à l'université de New York. En 1991, elle entre à l'ENA (promotion Léon-Gambetta)[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Administratrice civile, elle exerce de 1993 à 2007 différentes fonctions à la direction générale du Trésor.

Entre 1997 et 1999, elle est attachée financière à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne. De 2007 à 2010, elle est directrice générale adjointe du Crédit agricole chargée des finances des Caisses régionales et des affaires européennes. De 2010 à 2012, elle est directrice adjointe au cabinet du Premier ministre. Elle s'y occupe des dossiers économiques, financiers, industriels, budgétaires et fiscaux.

De 2012 à 2014, elle rejoint l'inspection générale des finances[7].

Le 30 octobre 2019, elle est nommée en conseil des ministres comme secrétaire générale des ministères financiers, prenant ses fonctions le 1er décembre.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est l'épouse de Stéphane Layani[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]