Marie-Élisabeth de Saxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Élisabeth de Saxe
Image dans Infobox.
Portrait de Marie-Élisabeth de Saxe.
Fonction
Duchesse consort de Schleswig-Holstein-Gottorp (d)
-
Titre de noblesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
HusumVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Maria Elisabeth von SachsenVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Sophie-Augusta de Holstein-Gottorp
Johann Adolf Prinz von Holstein-Gottorp (d)
Frédéric de Schleswig-Holstein-Gottorp (d)
Anne-Dorothée de Schleswig-Holstein-Gottorp (d)
Adolf August Prinz von Holstein-Gottorp (d)
Christine Sabine Prinzessin von Holstein-Gottorp (d)
Gustav Ulric Prinz von Holstein-Gottorp (d)
Adolf Prinz von Holstein-Gottorp (d)
Jean Georges de Schleswig-Holstein-Gottorp
Marie-Élisabeth de Holstein-Gottorp
Madeleine-Sibylle de Holstein-Gottorp
Auguste Frédéric de Holstein-Gottorp
Hedwige-Éléonore de Holstein-Gottorp
Augustine-Marie de Holstein-Gottorp
Christian-Albert de Holstein-Gottorp
Elisabeth Sophie Prinzessin von Holstein-Gottorp (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Marie-Élisabeth de Saxe ( au ) est duchesse consort de Holstein-Gottorp par son mariage avec Frédéric III de Holstein-Gottorp.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le château de Husum

Elle est la deuxième fille de l'électeur Jean-Georges Ier de Saxe et de sa seconde épouse Madeleine-Sibylle de Prusse. Fiancée en 1627 et mariée en 1630 avec Frédéric III de Holstein-Gottorp, elle apporte dans sa dot des peintures de Lucas Cranach l'Ancien.

Elle est la mère de seize enfants :

Le château de Husum, côté jardin

Au moment de la mort de son mari, l'aîné de ses fils parmi les enfants survivants, est le 5e fils, Christian-Albert de Holstein-Gottorp. Il a juste 18 ans. Elle devient duchesse douairière et son tuteur pour un an. Elle s'installa au château de Husum (Schloss vor Husum) jusqu'en 1660[1]. Ce château devint un point de rayonnement culturel[2]. Elle publia quelques années plus tard, en 1664, une interprétation de la Bible[3].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Ute Essegern, Fürstinnen am kursächsischen Hof, Leipziger Universitätsverlag, (lire en ligne).
  • (de) Otto F. A. Meinardus, « Zur Schleswiger „Maria Elisabeth“-Bibel von 1664 », dans Beiträge zur Schleswiger Stadtgeschichte, Heft 37, , p. 97-103.
  • (de) Ada Kadelbach, Das Husumer Hofgesangbuch (Schleswig 1676) - ein verloren geglaubtes Gesangbuch und seine Quellen, Kreisarchiv Nordfriesland, .
  • (de) Fritz Juntke, Die Schleswiger Bibel von 1664 und ihre Einbände, .

Sources sur le web[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]