Mariastella Gelmini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une femme politique image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant une femme politique italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mariastella Gelmini

Mariastella Gelmini, née le à Leno, est une avocate spécialisée en droit administratif et une personnalité politique italienne. À compter du 8 mai 2008, elle devient ministre de l'Instruction, de l'Université et de la Recherche du gouvernement Silvio Berlusconi IV et jusqu'à la démission du celui-ci.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de Forza Italia, elle est élue en 1998 présidente du conseil municipal de la ville de Desenzano del Garda jusqu'en 2000, année où une motion de censure à son encontre a été votée[1].

Coordinatrice régionale de Forza Italia en Lombardie, Mariastella Gelmini est élue une première fois à la Chambre des députés en 2006. Elle est considérée comme une des fidèles de Silvio Berlusconi[citation nécessaire] qui l'a nommé ministre de l'Éducation nationale dans son gouvernement issu des élections d'avril 2008. Très proche du monde catholique, elle entretient de bons rapports avec les composantes laïques de Forza Italia.[réf. nécessaire]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Delibera del Consiglio Comunale n. 33 del 31/03/2000 », Comune di Desenzano del Garda,‎ (consulté le 14 octobre 2009)