Marianne Carbonnier-Burkard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carbonnier.
Marianne Carbonnier-Burkard
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
PoitiersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Historienne, universitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Œuvres principales
  • Une histoire des protestants en France : XVIe-XXe siècles, avec Patrick Cabanel (1998)

Marianne Carbonnier-Burkard, née le à Poitiers, est une historienne du protestantisme moderne et maître de conférences honoraire à la Faculté de théologie protestante de Paris. Elle est vice-présidente de la Société de l'histoire du protestantisme français et membre du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (2013-2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Marianne Carbonnier-Burkard obtient en 1974 un doctorat de troisième cycle d'histoire de la philosophie à l'université Paris IV, en soutenant une thèse intitulée Émigration et sécession pour cause religieuse, étude de philosophie politique[1]. Elle est conservatrice à la Bibliothèque nationale de France (1976-1986) puis elle réalise une carrière d'enseignante-chercheure à la faculté de théologie protestante de Paris (Institut protestant de théologie) (1986-2012). Elle coordonne alors les activités du Groupe de recherches en histoire des protestantismes[2] et est en 2015 membre associé du Laboratoire d’études sur les monothéismes[3].

Elle est conservatrice-adjointe du Musée du Désert, principal lieu de mémoire du protestantisme français, au Mas Soubeyran, à Mialet et vice-présidente de la Société de l'histoire du protestantisme français[4].

Marianne Carbonnier-Burkard est membre du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE), en tant que personnalité protestante en 2013-2017[5].

Elle est la fille du juriste Jean Carbonnier et de Madeleine Hugues, elle-même petite-fille d'Edmond Hugues, fondateur du Musée du Désert[6], et la sœur d'Irène Carbonnier, magistrate.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Une histoire des protestants en France : XVIe – XXe siècles, avec Patrick Cabanel, Paris, Desclée de Brouwer, 1998
  • Comprendre la révolte des camisards, Rennes : Éd. Ouest-France, 2008
  • Jean Calvin, une vie, Paris, Desclée de Brouwer, 2009
  • La révolte des camisards, Rennes, Éd. Ouest-France, 2012
  • avec Jean Baubérot, Histoire des Protestants : Une minorité en France (XVIe – XXIe siècle), Ellipses, , 576 p. (ISBN 978-2340015210).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Marianne Carbonnier-Burkard », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 566-567 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse de 3e cycle, notice Sudoc, consultée en ligne le 6.07.15.
  2. Membres du Groupe de recherche en histoire des protestantismes, page consultée en ligne le 6.07.15.
  3. Page personnelle, Laboratoire d’études sur les monothéismes
  4. « Présentation de la SHPF », sur shpf.fr, Société de l'histoire du protestantisme (consulté le 5 mars 2019).
  5. JORF du 22 septembre 2013.
  6. Edmond Hugues, notice Bnf [1]