Marian Woronin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marian Woronin Portail athlétisme
Marian Woronin.jpg
Marian Woronin en 2007
Informations
Disciplines 100 mètres, Athlétisme
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance 13 août 1956
Lieu Grodzisk Mazowiecki
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Championnats d'Europe 1 0 1
Champ. d'Europe en salle 5 0 1

Marian Jerzy Woronin, né le 13 août 1956 à Grodzisk Mazowiecki, est un ancien athlète polonais pratiquant le sprint, spécialiste du 100 mètres en plein air, et des 50 et 60 mètres en salle.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1976, pour ses premiers Jeux olympiques, il est demi-finaliste du 100 m, et termine 4e du relais 4 × 100 mètres avec l'équipe polonaise. Quatre ans plus tard, il est finaliste des 100 et 200 mètres, terminant 7e dans les deux courses, et il est le dernier relayeur du relais polonais qui remporte la médaille d'argent au 4 × 100 mètres en 38 s 33, derrière l'URSS 38 s 26.

Au niveau européen, il s'est classé 4e du 100 m des Championnats d'Europe de 1978, avant d'empocher le bronze en 1982 en 10 s 28, derrière l'Allemand de l'Est Frank Emmelmann et l'Italien Pierfrancesco Pavoni. Sur le relais 4 × 100m, il a remporté le titre de champion d'Europe en 1978 en 38 s 58.

Le 9 juin 1984 à Varsovie, il améliore d'un centième de seconde le record d'Europe du 100 m de Pietro Mennea, en 10 s 00 (même si le chrono exact de 9 s 992 est plus près de 9 s 99 les temps sont arrondis vers le haut au centième près), avec l'aide d'un bon vent favorable (2 mètres par seconde soit la limite maximale autorisée). Dans une discipline traditionnellement dominée par les coureurs noirs, ce temps est resté pendant 26 ans le meilleur chrono réalisé par un sprinter blanc[1], jusqu'aux 9 s 98 de Christophe Lemaitre le 9 juillet 2010. Cette même année 1984, le boycott des Jeux olympiques par l'URSS et ses alliés l'empêche de défendre ses chances aux jeux de Los Angeles.

Woronin a été 5 fois champion d'Europe en salle sur 50 et 60 mètres, dont 4 fois consécutivement de 1979 à 1982. Ses meilleurs temps sont 5 s 65 au 50 m et 6 s 51 au 60 m.

Sur le 200 m, son meilleur chrono est de 20 s 49.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Championnats du monde d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe d'athlétisme en salle[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Herbelot, « Sprinteur, mais blanc », in L'Équipe, mercredi 5 août 2009, p9.