Mariam Petrosyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mariam Petrosyan
Description de cette image, également commentée ci-après
Mariam Petrosyan en 2016
Naissance (51 ans)
Yerevan, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Russe
Genres

Œuvres principales

Mariam Petrosyan (arménien : Մարիամ Պետրոսյան, russe : Мариам Петросян), née le à Yerevan, est une romancière arménienne écrivant en russe. Elle est l'auteur du livre primé Дом, в котором…, publié en 2009 aux éditions Livebook et traduit en français en 2016 sous le titre La Maison dans laquelle (aux éditions Monsieur Toussaint Louverture).

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariam Petrosyan est née en 1969 à Yerevan, capitale de l'Arménie, alors que le pays faisait encore partie de l'URSS.

Le graphisme[modifier | modifier le code]

Sa carrière ne la destinait pas à devenir écrivain : après des études d’art, pendant lesquelles elle suit une formation de graphiste, elle travaille vingt ans sur des films d’animation (d’abord au studio d’Armenfilm, puis chez Soyuzmultfilm, à Moscou, et de nouveau à Armenfilm)[1].

Étonnamment, c’est ce cursus qui lui fournit l’inspiration nécessaire à l’écriture : ses personnages ont d’abord pris vie sous forme de dessins – qu’elle conserve précieusement aujourd’hui encore dans des pochettes scellées –, avant de s’épanouir par le texte. Ils deviendront rapidement les héros de La Maison dans laquelle, qu'elle rédige en russe[2].

Le parcours de son premier roman[modifier | modifier le code]

Elle travaille à son roman une dizaine d’années, réécrivant le livre plusieurs fois, sans pourtant avoir l’intention de le publier. Vers la fin des années 1990, elle laisse le manuscrit à des amis. Quinze ans plus tard, après être passé de lecteurs en lecteurs, le texte est donné à un éditeur qui y jette un œil par politesse avant de le dévorer en quelques jours. À sa sortie en 2009, le livre est nommé et lauréat de nombreux prix. Il devient rapidement un best-seller. Depuis, la communauté de ses fans ne cesse de grandir[1].

La Maison, dans laquelle est le seul roman de Mariam Petrosyan ; elle affirme ressentir un grand vide depuis sa parution[3],[4],[5],[6].

La Maison dans laquelle[modifier | modifier le code]

Son premier roman, La Maison, dans laquelle (En russe : Дом, в котором...), dépeint un étrange internat pour enfants et adolescents un peu spéciaux, qui vont vivre des aventures épiques, jusqu'à leurs dix-huit ans, l'âge de leur sortie. Là, ils seront confrontés à l’épreuve la plus douloureuse : retourner dans le monde et mettre fin à ces vies extraordinaires qu’ils se sont bâties. Cette perspective les terrorise[7],[8].

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

À ce jour, le seul autre ouvrage de Mariam Petrosyan est un petit conte de fées intitulé Le Chien qui pouvait voler (Russe: «Сказка про собаку, которая умела летать», 2014).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]