Mariage d'intérêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mariage d'intérêt
Publication
Auteur Anton Tchekhov
Langue Russe
Parution , dans
Divertissement no 43
Intrigue
Genre humoristique

Mariage d’intérêt est une nouvelle d'Anton Tchekhov, parue en 1884.

Historique[modifier | modifier le code]

Mariage d'intérêt est initialement publié dans la revue russe Divertissement, no 43, du , signé L’homme sans rate[1]. L’auteur a indiqué sous le titre « roman en deux parties ».

C'est une nouvelle humoristique.

Résumé[modifier | modifier le code]

Première partie

Lors du dîner de mariage, un convive engage la discussion sur l’avenir brillant que va avoir l’électricité selon lui. Travaillant dans le télégraphe, il a des connaissances et le fait sentir. La mère de la mariée et la mariée, se sentant inférieures, lui reprochent de les prendre pour des ignorantes. Par ses réponses maladroites, on soupçonne que ce mariage est un mariage d’intérêt. La mère de la marié est outrée. Le marié lui demande de partir, jurant qu’il a fait un mariage d’amour. Le télégraphiste accepte de partir quand le marié lui aura rendu les trois roubles qu’il lui a prêté pour acheter son gilet.

Deuxième partie

Le lendemain matin, la rue est blanche de duvet. Le marié l'a mis en pièce après avoir découvert qu’il manquait cent roubles dans la dot. La police emmène tout le monde au poste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Dictionnaire Tchekhov, page 175, Françoise Darnal-Lesné, Édition L'Harmattan, 2010 (ISBN 978-2-296-11343-5)

Édition française[modifier | modifier le code]