Maria Raspoutine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raspoutine (homonymie).
Maria Raspoutine
Rasputindaughtercropped.jpg

Maria Raspoutine, tout à droite, avec son père Grigori, à gauche, et sa mère, au centre, en 1914.

Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Angelus-Rosedale Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père

Maria Gregorievna Raspoutine (27 mars 1898 – 27 septembre 1977) est la fille de Grigori Efimovitch Raspoutine.

Lors de la Révolution russe, elle s'exila d'abord en Roumanie, puis en France et en Allemagne avant de rejoindre les États-Unis. Elle exerça successivement la profession de danseuse de cabaret, de dresseuse de chevaux dans un cirque avant de travailler dans diverses usines d'armement.

Elle écrivit un livre à la mémoire de son père. Elle y assure ne pas avoir hérité de son caractère démoniaque, ni même de ses dons de guérison, même si elle aimait à prendre son regard hypnotique.

En 1927, elle intenta un procès contre Félix Ioussoupov après la sortie de son livre J'ai tué Raspoutine, où le prince donnait sa version de l'assassinat de Raspoutine. Le tribunal français, devant lequel l'affaire avait été introduite, se déclara incompétent.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Maria Raspoutine (avec la collaboration de Roberta Ripple), Raspoutine mon père, traduit de l’anglais par Claudine Balta-Rulleau, Paris, éditions Albin Michel, 1966, 250 pages

Annexes[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :