Maria Miloslavskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miloslavski.
image illustrant l’histoire image illustrant une personnalité image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et une personnalité russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maria Miloslavskaïa
KiyskiyKrest detail01.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Couvent de l'Ascension (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Conjoint
Enfants
Ivan V de Russie
Alexis Alexeïevitch de Russie (en)
Martha Alexeïevna de Russie (en)
Evdokia Alexeïevna de Russie (en)
Dmitri Alexeïevitch de Russie (en)
Catherine Alexeïevna de Russie (en)
Féodossia Alexeïevna de Russie (en)
Maria Alexeïevna de Russie (en)
Sophie Alexeïevna
Simeon Alexeïevitch de Russie (en)
Fédor IIIVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Maria Miloslavskaïa

Maria Ilyinitchna Miloslavskaïa (russe : Мария Ильинична Милославская), née le à Moscou et morte le dans la même ville, est tsarine consort de Russie de 1648 à 1669 comme première épouse du tsar Alexis Ier. Elle est la mère des tsars Fédor III et Ivan V, ainsi que de la régente Sophie Alexeïevna.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Ilyinitchna est la plus jeune des filles du noble Ilya Miloslavski. En 1648, Alexis Ier ayant atteint l'âge de se marier doit choisir son épouse parmi des centaines de jeunes filles nobles. Celles-ci sont sélectionnées par le tuteur du tsar, Boris Morozov, qui arrange le mariage du tsar avec Maria, prenant lui-même pour femme sa sœur Anna. Une autre sœur de la nouvelle tsarine, Irina, épouse le prince Dmitri Dolgoroukov.

Ce mariage augmente considérablement l'influence de Morozov et surtout d'Ilya Miloslavsky, qui est fait boyard et devient l'un des plus puissants des nobles de la cour jusqu'à sa mort survenue en 1668.

Descendance[modifier | modifier le code]

Maria donne naissance à treize enfants, mais seulement deux de ses fils, Fédor et Ivan et six filles atteignent l'âge adulte parmi lesquelles la troisième Sophia Alexeievna devient régente de Russie durant la minorité de son demi-frère Pierre Ier.

Les sœurs de Maria meurent sans enfants. Une cousine lointaine, Solomonida Mikhaïlovna Miloslavskaïa, épouse Andreï Vassilievitch Tolstoï. Au début du XXe siècle, l'aîné de ses descendants fut autorisé par Nicolas II à rajouter à son patronyme de Tolstoï le nom de la famille Miloslavski depuis longtemps éteinte. C'est ainsi que sa postérité est désormais connue sous le nom de Tolstoï-Miloslavski.

Source[modifier | modifier le code]