Maria Machado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maria Machado
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité

Maria Machado, née le à Karlsruhe, est une actrice et metteur en scène franco-allemande[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après trois années de théâtre de répertoire dans plusieurs grandes villes allemandes, elle s’installe à Paris en 1965. Elle rencontre Tania Balachova qui l’initie au théâtre français. En 1969, Roland Dubillard lui écrit un rôle dans Le Jardin aux betteraves ; ils deviennent partenaires sur scène et pour la vie. À partir de 1987, à la suite de l’accident vasculaire de Dubillard, Maria Machado s’occupe de faire connaître son œuvre à un public plus large. Elle donne les Carnets en marge, 50 ans de journal à la publication (Gallimard 1998). Les pièces, la poésie et d’autres écrits sont réédités chez Gallimard.

En 2008-2009 à Varsovie, elle assiste en observateur aux répétitions de Krzysztof Warlikowski dans sa création pour le festival d’Avignon, (A)pollonia. En 2009-2010, elle dirige une résidence en Île-de-France pour créer une nouvelle pièce, Héraclès, de l’auteur américain William Page.

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Comédienne au théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Le Grand Cérémonial de Fernando Arrabal, mise en scène Georges Vitaly, théâtre des Mathurins
  • 1967 : Un parfum de fleurs de James Saunders, mise en scène Georges Vitaly, théâtre La Bruyère
  • 1967 : Antigone de Bertolt Brecht, mise en scène Jean Tasso, Festival du Marais
  • 1969 : Le Jardin aux betteraves de Roland Dubillard, mise en scène Roger Blin et l’auteur
  • 1970 : Massacrons Vivaldi de David Mercer (adaptation Dubillard & Maria Machado), mise en scène Andréas Voutsinas
  • 1970 : Les Crabes de Dubillard, mise en scène de l’auteur
  • 1971 : Haggerty où es-tu ? de Mercer (adaptation Dubillard & Maria Machado), mise en scène André Barsacq
  • 1972 : ...où boivent les vaches de Dubillard, avec Madeleine Renaud, Maria Machado et l’auteur, mise en scène Roger Blin, Le Festival d’Automne et la compagnie Renaud-Barrault
  • 1976 : Le Bain de vapeur, de Dubillard, avec André Dussollier et Darry Cowl, mise en scène Philippe de Chérisey
  • 1978 : La Culotte d’une jeune femme pauvre, de Carl Sternheim, adaptation Dubillard & Maria Machado, mise en scène Dubillard
  • 1981 : Chacun sa vérité de Pirandello, mise en scène Dominique Quéhec
  • 1983 : Bag Lady de Jean-Claude van Itallie, Living Theater
  • 1986 : Chiens sous la minuterie de Roland Dubillard, mise en scène Charles Reale
  • 1986 : La Venexiana au Musée d’Art Moderne, Palazzo Capesere, festival de Venise
  • 1995 : Les Crabes de Dubillard, mise en scène de l’auteur et Maria Machado au Théâtre de la Bastille
  • 1998 : Je dirai que je suis tombé, montage de textes de Dubillard, mise en scène de l’auteur et Maria Machado, 52e Festival d’Avignon, Cour du lycée Saint-Joseph
  • 1999 : pour le 250e anniversaire de Goethe, elle joue à Weimar et d’autres villes allemandes So herrsche denn Eros... aperçu de l’œuvre de Goethe.
  • 1999 : Concetti, adaptation par Yves Chevalier des Épigrammes vénitiennes de Goethe, au théâtre Molière-Maison de la Poésie
  • 2003 : Denn wie man sich bettet, so liegt man… un Cabaret Brecht pour le TNP Villeurbanne, composé avec Ariane Dubillard
  • 2004 : des fragments de Madame fait ce qu’elle dit de Dubillard, mise en scène de Werner Schroeter, théâtre du Rond-Point, Paris
  • 2004 : Les Crabes ou les Hôtes et les Hôtes de Roland Dubillard, mise en scène Caterina Gozzi, Théâtre du Rond-Point

Actrice au cinéma[modifier | modifier le code]

Et aussi pour Francis Reusseur, Philippe Orreindy, Bernard Cohn.

Actrice à la télévision[modifier | modifier le code]

Elle a également fait plusieurs téléfilms allemands, dont Ein unruhiges Jahr de Kristian Kühn, et Eine kleine Liebe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]