Maria Grazia Cutuli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maria Grazia Cutuli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Formation
Activité

Maria Grazia Cutuli () est une journaliste italienne assassinée en Afghanistan en 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1997, elle travaille pour le quotidien Corriere della Sera. Le , elle est envoyée en mission en Afghanistan pour couvrir l'invasion militaire américaine à la suite des attaques terroristes du . Le suivant, elle est assassinée entre les villes de Jalalabad et de Kaboul avec trois autres journalistes: l'envoyé spécial d'El Mundo Julio Fuentes et deux correspondants de l'agence Reuters, l’Australien Harry Burton et l’Afghan Azizullah Haidari. Ce même jour, son dernier article est paru dans le quotidien Corriere della Sera : un gisement de gaz neurotoxique dans la base d'Oussama[1]. Maria Grazia Cutuli est la première journaliste italienne à être assassinée en reportage pendant la guerre en Afghanistan en 2001.

Un procès en Afghanistan aboutit à une condamnation à mort de trois personnes, membres des Talibans. La famille Cutuli s'est toujours opposée à l'application de la peine de mort aux meurtriers de Maria Grazia[2]. Le , la peine de 24 ans d'emprisonnement de deux accusés a été confirmée en appel[3].

En hommage, une école primaire à Hérat en Afghanistan porte son nom[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Maria Grazia Cutuli, « Un deposito di gas nervino nella base di Osama », Corriere della sera,‎ (lire en ligne)
  2. (it) Farina Michele, « «Noi avremmo chiesto clemenza L' uso della violenza è sbagliato» », Corriere Della Sera,‎ 9 ottobre 2007 (lire en ligne)
  3. (it) « Cutuli, confermata condanna a 24 anni », ANSA,‎ non daté (lire en ligne)
  4. « École primaire Maria Grazia Cutuli », AKND,‎ 26 juillet 2019 (consultation) (lire en ligne)