Maria Dzielska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maria Dzielska, née le à Varsovie, est une historienne polonaise de l'Université jagellonne de Cracovie[1].

Hypatie d'Alexandrie[modifier | modifier le code]

Son analyse explique la mort d'Hypatie comme le résultat de la lutte entre deux factions chrétiennes : celle du modéré Oreste (qui supportait Hypatie) et celle du plus rigide Cyrille d'Alexandrie. Cette thèse est celle rapportée par Socrate le Scolastique (vers 440) qui affirmait aussi qu'elle aurait été accusée d'empêcher la réconciliation des deux factions.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maria Dzielska, Hypatia z Aleksandrii (1e édition, Cracovie 1993, 2e éd. 2006, 3e éd. 2010).
  • Maria Dzielska (trad. Marion Koeltz, préf. Monique Trédé), Hypatie d’Alexandrie, Paris, Éditions des Femmes, (ISBN 978-2-7210-0592-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Université Jagellonne de Cracovie, « site de l'Université Jagellonne de Cracovie » (consulté le 6 décembre 2007)