Remilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maria Creveling)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Remilia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 24 ans)
Las VegasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maria CrevelingVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Remilia
Sakuya
Yuno
RemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Équipes
Gravity Gaming (en) (juillet - )
Team Dragon Knights (en) (octobre - )
Renegades (en) ( - )
Team Dragon Knights (en) (mars - )
FlyQuest (en) (janvier - )Voir et modifier les données sur Wikidata

Maria Creveling, également connue sous les pseudonymes de Remilia ou de Sakuya, née le et morte dans la nuit du 27 au , est une joueuse professionnelle américaine de League of Legends.

Elle est reconnue en particulier pour être la première personne trans et la première femme à se qualifier pour les League of Legends Championship Series, au sein de l'équipe Renegades (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Maria Creveling se qualifie en août 2015 pour les League of Legends Championship Series, en tant que Support au sein de l'équipe Renegades. Elle est la première femme[1] et la personne transgenre à jouer au sein d'une ligue régionale majeure. Elle affirme dès le début de la saison ne pas vouloir participer à cette série mais uniquement s'y qualifier, afin de servir la cause des personnes transgenres dans le sport électronique[2]. Elle justifie ce choix par sa volonté d'éviter les scandales et débats sur la place des joueurs transgenres dans le paysage compétitif, ainsi que par le fait qu'elle n'a jamais cherché à être la meilleure joueuse au monde[3].

Elle demande à ne pas être mise en avant par les caméras des journalistes pendant les compétitions, ni à figurer sur la photo de l'équipe Renegades, qui ne montre donc que quatre joueurs[2], afin d'éviter d'être harcelée sur les réseaux sociaux[3],[4].

En février 2016, Maria Creveling quitte Renegades, expliquant qu'elle a rencontré trop de problèmes de confiance en elle pour continuer à jouer[5]. Alex Badawi, directeur de l'équipe, la menace de lui prélever son salaire pour se rembourser une avance personnelle sur ses frais médicaux. D'autres membres de l'équipe le retiennent physiquement et l'emmènent à l'écart pour lui rappeler que cette avance d'argent n'a pas été faite au sein du contrat de travail de Creveling et n'a donc aucun lien avec sa présence dans l'équipe[6]. Le même jour, il présente ses excuses à Creveling. Ce conflit est l'une des raisons avancées pour la dissolution de l'équipe Renegades par Riot Games en juillet 2016[7].

Harcelée en ligne en raison de sa transidentité, elle quitte les États-Unis[8]. En octobre 2016, après huit mois d'absence de la scène compétitive, Maria Creveling rejoint l'équipe chilienne Kaos Latin Gamers[9] sous le pseudonyme de Sakuya. Elle présente ses excuses publiques à la communauté pour son abandon lors de la saison précédente chez Renegades et pour son « attitude détestable » envers ses fans, disant qu'elle a appris pendant sa pause à se reposer et à profiter de la vie, et qu'elle a complètement changé de mentalité[10].

Mort[modifier | modifier le code]

Le , Richard Lewis annonce sur le réseau social Twitter que Maria Creveling est morte durant son sommeil[11],[12],[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Maria Creveling est une femme trans.

Elle affirme ne pas se reconnaître dans la communauté LGBT et ne pas vouloir en être une icône : « Je souhaiterais qu'on arrête de me mettre dans la communauté LGBT. Ce n'est pas moi et je ne m'y reconnais pas[2]. »

Elle est parfois surnommée « Madwife » sur le modèle du joueur coréen « Madlife » qui est considéré comme le « Dieu » du personnage qu'il joue, Thresh[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jacob Wolf, « Remilia, first woman to compete in LCS, dies at 24 », sur ESPN, (consulté le 29 décembre 2019).
  2. a b et c « AMA de la Renégat Remilia - League of Legends », sur Millenium (consulté le 25 juin 2017).
  3. a et b « Remilia des Renegades : Première Femme aux LCS ? », sur www.eclypsia.com (consulté le 25 juin 2017)
  4. a et b (en-US) Yannick LeJacq, « The League Of Legends Championship Series Has Its First Woman Player », Kotaku,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017)
  5. (en-US) « The first female LCS player has stepped down », The Daily Dot,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017)
  6. (en) « New details emerge on banned League of Legends team Renegades », pcgamer,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017)
  7. (en) « Renegades, Riot and the danger of absolute power », ESPN.com,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017)
  8. (es) « Muere en extrañas circunstancias Maria 'Remilia' Cleveling, la gamer transgénero de 24 años que hizo historia en el 'LOL' », sur Antena 3, (consulté le 30 décembre 2019).
  9. Against All Authority - aAa, « Remilia de retour sur la scène pro - Team-aAa.com », sur www.team-aaa.com (consulté le 25 juin 2017)
  10. (en-CA) « Sakuya: 'I want to apologize and try to make amends with the community for how I acted' », TheScore esports,‎ (lire en ligne, consulté le 25 juin 2017)
  11. (en) Richard Lewis, « It is with great sadness that I inform you that my best friend Maria Creveling passed away peacefully in her sleep yesterday. Her absence will leave a void that can never be filled. », sur Twitter, (consulté le 28 décembre 2019)
  12. (en-GB) Henry Holloway, « League of Legends’ first woman pro-gamer Remilia dies suddenly aged 24 », sur Dailystar.co.uk, (consulté le 28 décembre 2019)
  13. (es) « Fallece Remilia, la primera mujer en llegar a la LCS de League of Legends », sur Dexerto, (consulté le 28 décembre 2019)