Maria Àngels Anglada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  une femme de lettres image illustrant catalan
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres catalane.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maria Àngels Anglada
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
FiguerasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Genres artistiques
Distinctions

Maria Àngels Anglada i d'Abadal, dite Maria Àngels Anglada, née le à Vic et morte le à Figueras, est une écrivaine espagnole de langue catalane. Elle est considérée comme un des plus grands auteurs catalans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est à la fois philologue, poète, essayiste, romancière. Elle est passionnée d’histoire grecque et de poésie italienne. Son œuvre est peu connue en France. Son premier roman, Les closes, remporte le prix Josep Pla en 1978. Columnes d’Ores, qui réunit tous ses poèmes reçoit le Prix Lletra d'Or en 1986. Le violon d'Auschwitz publié en catalan en 1994 est la fois un succès critique et public. Il raconte l'histoire de Daniel, un jeune luthier juif originaire de Cracovie, enfermé dans un camp annexe d'Auschwitz où les déportés-esclaves travaillent pour IG Farben, Le camp des Trois rivières. L'histoire se déroule au printemps 1943, au moment de la révolte du ghetto de Varsovie. Daniel est chargé par le directeur du camp, Le SS Saucker de fabriquer un violon imitant le son d'un Stradivarius. Il devient ainsi l'objet d'un pari entre le commandant du camp et le docteur Rascher qui convoite Daniel pour ses expériences sur le froid. Si le violon n'est pas bon, il sera livré au terrible docteur. Chaque chapitre est précédé d'une citation poétique et d'un document nazi portant sur le fonctionnement des camps.

En 1994 elle reçoit la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Generalitat de Catalogne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Le Violon d'Auschwitz, (El violí d'Auschwitz, 1994) ; traduction française Marianne Millon, Stock, 2009. (ISBN 978-2-234-06248-1)
  • Le Cahier d'Aram, (Quadern d'Aram, 1997) ; traduction française Marianne Millon, Stock, 2010. (ISBN 978-2-234-06250-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]