Margriet de Moor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un écrivain néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Margriet de Moor

Margriet de Moor est le nom de plume de Margaretha Maria Antonetta Neefjes, une écrivain néerlandaise née à Noordwijk le (74 ans)[1].

Elle a obtenu le Prix Littéraire AKO en 1992.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • La Virtuose, [« De virtuoos »], trad. de Danielle Losman, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. « Pavillons », 1995, 207 p. (ISBN 2-221-07929-9)
  • Duc d’Égypte, [«  Hertog van Egypte »], trad. de Danielle Losman, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 1999, 252 p. (ISBN 2-02-032023-1)
  • Le Rendez-vous, [« Zee-binnen »], trad. de Danielle Losman, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Cadre Vert », 2003, 200 p. (ISBN 2-02-049078-1)
  • Une catastrophe naturelle, [«  De verdronkene »], trad. de Danielle Losman, Paris, Libella-Maren Sell, 2009, 334 p. (ISBN 978-2-35580-020-7)[2]
  • Le Peintre et la jeune fille, [« De schilder en het meisje »], trad. d’Annie Kroon, Paris, Libella-Maren Sell, 2012, 288 p. (ISBN 978-2-35580-033-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Margriet de Moor Biografie », sur cultuurarchief.nl (consulté le 21 août 2012)
  2. Nancy Kline, « Swept Away », sur New York Times,‎ (consulté le 21 août 2012)