Margot Loyola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loyola.
Margot Loyola
Description de cette image, également commentée ci-après
Margot Loyola en 2013.
Informations générales
Nom de naissance Ana Margot Loyola Palacios
Naissance
Linares (Chili)
Décès (à 96 ans)
La Reina (Chili)
Activité principale Chanteuse, compositrice, musicienne
Genre musical Folklore chilien
Instruments Guitare
Années actives 1930-2015
Influences Violeta Parra

Margot Loyola Palacios, née à Linares (Chili) le et morte le à La Reina (Chili)[1], est une chanteuse et compositrice chilienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marggot Loyola visitant en 2014 une exposition qui lui est consacrée

Jeune, elle étudie le piano et le chant au Conservatoire national supérieur de musique du Chili[2],[3].

Avec sa sœur Estela, elle forme son premier groupe, Las Hermanas Loyola (Les Sœurs Loyola), qui acquiert une certaine notoriété au Chili dans les années 1940[2]. A partir de connaissances acquises à l'Université du Chili, elles créent des ballets folkloriques Loncurahue et Pucara, et un groupe, le groupe Millaray[2]. Plus tard, elles créent le Ballet folklorique national Aucamán (1965), le prédécesseur du Ballet Folclórico Nacional (Bafona), et du groupe folklorique Cuncumen.

Elle utilise une méthode d'observation et de recherche sur le terrain de type ethnographique et anthropologique, pour enrichir sa connaissance du folkloriste chilien, dans les différentes régions du pays. Ses recherches débordent des frontières administratives. Elle travaille avec Porfirio Vásquez, sur la musique noire. Elle étudie également la culture indigène du Pérou avec José María Arguedas. En Argentine, elle travaille avec le musicologue Carlos Vega. En Uruguay, elle étudie avec Lauro Ayestarán. En 1952, elle entame des recherches sur les danses cérémonielles du nord du Chili, avec Rogelia Pérez, fondateur de danse Cuyacas[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de la folkloriste Margot Loyola, une grande figure de la scène artistique chilienne », sur atlasinfo.fr, (consulté le 4 août 2015)
  2. a, b et c (es) « La huella imborrable de Margot Loyola en la historia de la música chilena », sur le site El Mercurio On-Line (EMOL),
  3. (es) Mauricio Jürgensen, « Margot Loyola: "Violeta Parra era genial, yo nunca lo fui" », La Tercera,‎ (lire en ligne)
  4. (es) « Margot Loyola », sur alchetron.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :