Margot James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Margot James
Illustration.
Margot James en 2017.
Fonctions
Ministre d'État britannique à la Culture, aux Communications et aux Industries créatives
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 12 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Matthew Hancock
Sous-secrétaire d'État parlementaire des Affaires, de l'Énergie et des Stratégies industrielles

(1 an, 5 mois et 23 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May I et II
Prédécesseur Anna Soubry
Successeur Andrew Griffiths
Membre de la Chambre des communes
En fonction depuis le
(9 ans et 15 jours)
Élection 6 mai 2010
Réélection 7 mai 2015
8 juin 2017
Circonscription Stourbridge
Législature 55e, 56e et 57e
Prédécesseur Lynda Waltho
Biographie
Nom de naissance Margot Cathleen James
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Coventry
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Conjoint Jay Hunt
Diplômée de London School of Economics
Site web Site officiel

Margot James, née le à Coventry, est une femme politique britannique, membre du Parti conservateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admiratrice de Margaret Thatcher, Margot James rejoint le Parti conservateur à 17 ans[1]. Son engagement s'explique en particulier par sa défiance vis-à-vis des syndidcats qui ont presque ruiné l'entreprise de son père dans les années 1970[2],[3]. Elle quitte cependant le parti quelques années plus tard, notamment en raison des conditions du départ de Thatcher[1],[3] et de son orientation sexuelle[2]. Après une éducation dans le privé[1] et à la London School of Economics[3], elle fonde un cabinet de conseil dans le domaine de la santé. Elle revend son cabinet en 2004 pour quatre millions de livres[1].

Elle retrouve le Parti conservateur en 2003[3] ou 2004[2]. L'année suivante, elle est nommée vice-présidente du parti chargée des droits des femmes par David Cameron[3]. Lors des élections législatives de 2005, elle se présente à la Chambre des communes du Royaume-Uni dans la circonscription Holborn and St Pancras, un fief travailliste. Elle termine en troisième position[4]. Lors des élections de 2010, elle est élue députée de la circonscription de Stourbridge, un siège jusqu'alors détenu par la travailliste Lynda Waltho (en), qu'elle devance d'environ 5 000 voix[4]. Elle est alors la première femme ouvertement lesbienne à représenter le Parti conservateur au Parlement[1]. Elle est réélue en 2015, avec une majorité plus importante, de 6 694 suffrages sur le candidat travailliste Pete Lowe (46 % contre 31,5 %)[4].

En juillet 2016, elle est nommée sous-secrétaire d'État parlementaire du Département des Affaires, de l'Énergie et des Stratégies industrielles puis ministre des petites entreprises, de la protection des consommateurs et de la responsabilité sociale des entreprises[5]. Elle est réélue députée en 2017 avec 54,5 % des voix, devant Pete Lowe (38,3 %)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Tracy McVeigh, « Heckled but happy: the graceful star of gay marriage debate », sur theguardian.com, (consulté le 30 juin 2017).
  2. a b et c (en) Will Stroude, « Out in parliament: Attitude speaks to Margot James », sur attitude.co.uk, (consulté le 30 juin 2017).
  3. a b c d et e (en) Liz Hoggard, « Cameron's girl », sur theguardian.com, (consulté le 30 juin 2017).
  4. a b et c (en) David Banner, « Stourbridge General Election profile: Who will challenge Margot James MP? », sur expressandstar.com, (consulté le 30 juin 2017).
  5. (en) Emma Featherstone, « Margot James appointed as minister for small business », sur theguardian.com, (consulté le 30 juin 2017).
  6. (en) « Stourbridge parliamentary constituency - Election 2017 », sur bbc.com, (consulté le 30 juin 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]