Margot Adler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Margot Adler
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Harvard
École de journalisme de l'université Columbia (en)
Université de Californie à Berkeley
High School of Music & Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Œuvres principales
Drawing Down the Moon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Margot Susanna Adler ( - ) était une journaliste et autrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle rejoint la National Public Radio (NPR) en 1979 comme journaliste généraliste, et devient ensuite cheffe de rédaction du bureau de New York et correspondante politique et culturelle. Ses reportages portent sur le Ku Klux Klan, l’épidémie de SIDA, les attaques du et le phénomène Harry Potter. De 1999 à 2008, Adler anime le programme radiophonique Justice Talking, retransmis sur NPR hebdomadairement, et participe régulièrement à All Things Considered et Morning Edition[1].

Elle compte parmi les adeptes de la religion païenne Wicca en qualité de Haute-Prêtresse[2], et en 1979 publie Drawing Down the Moon: Witches, Druids, Goddess-Worshippers, and Other Pagans in America Today[3], un document sur les mouvements païens. Parmi ses autres publications, Heretic’s Heart, a Journey through Spirit, ses mémoires de 1997, et Revolution and Vampires Are Us: Understanding Our Love Affair with the Immortal Dark Side, publié en 2014[4].

Adler meurt d'un cancer le , à 68 ans[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Margot Adler, 68, Journalist and Priestess, Dies »,
  2. (en) « WMC Live »,
  3. (en) Ronald Hutton, The Triumph of the Moon : A History of Modern Pagan Witchcraft, Oxford University Press, , 486 p. (ISBN 978-0-19-285449-0)
  4. (en) « Margot Adler Dead: Pioneering Pagan Activist, NPR Journalist Dies At 68 »,
  5. (en) « Margot Adler, An NPR Journalist For Three Decades, Dies »,