Margny (Ardennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Margny
Margny (Ardennes)
Vue sur le village et les collines boisées aux alentours de l'église.
Blason de Margny
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
Intercommunalité Communauté de communes des Portes du Luxembourg
Maire
Mandat
Michel Protin
2020-2026
Code postal 08370
Code commune 08275
Démographie
Gentilé Margnygnois, Margnygnoises [1]
Population
municipale
192 hab. (2017 en augmentation de 11,63 % par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 56″ nord, 5° 21′ 08″ est
Superficie 6,68 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Carignan
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Margny
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Margny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Margny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Margny

Margny est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Margny a la particularité géographique d'être une commune frontalière avec la Belgique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petite commune frontalière de la Belgique, elle a sur son territoire communal une petite avancée belge, Villers-devant-Orval, que sépare la rivière la Marche et qu'unit un pont au territoire belge.

La rivière Marche, qui est un affluent de rive droite de la Chiers, sert de frontière entre la France et la Belgique sur toute la partie septentrionale de la commune. À l'est, la commune de Margny est limitrophe du département de la Meuse et en même temps de la région Lorraine à laquelle ce dernier appartient.

La commune de Margny fait partie du canton de Carignan où ce dernier, limitrophe de la Belgique sur tout son pourtour nord, appartient à l'arrondissement de Sedan. Les communes qui la confinent sont respectivement au sud et au sud-ouest Herbeuval et Sapogne-sur-Marche ; ces dernières appartiennent également au canton de Carignan.

Situé sur le plateau forestier de l'Ardenne, le petit village de Margny est dominé au sud par une haute colline boisée de 205 mètres d'altitude qui domine toute la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Margny est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la commune de Margny est victime d'atrocités de l'armée allemande[6]. Quarante-deux civils sont tués[7]. S'agit-il de représailles contre des francs-tireurs ou la volonté de terroriser la population pour garantir l'ordre sur les territoires occupés[8] ? Les événements de Margny ne sont pas isolés et se sont produits dans d'autres communes belges, ardennaises[9] ou lorraines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1995 ? Pierre Orquevaux    
mars 2008 En cours
(au 23 mai 2020)
Michel Protin[10]
Réélu pour la mandat 2020-2026[11]
  Ancien agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2017, la commune comptait 192 habitants[Note 2], en augmentation de 11,63 % par rapport à 2012 (Ardennes : -3,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
354389409408343490484518515
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
535538542532502487465435437
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
429308329317307245214211212
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2017
185164143172176177177169192
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Tour de Margny : cette tour carrée, accolée d'une tourelle octogonale en saillie, de 17 mètres de hauteur, à l'allure austère, aux ouvertures réduites, participait au contrôle des passages par la vallée de la Marche, conduisant d'Orval à Tassigny. La construction est probablement de la fin du XVe siècle[16].
  • Église Saint-Martin : construite au XVIIIe siècle, de 1771 à 1776, elle fut détruite le et reconstruite dans l'entre-deux-guerres, quasiment à l'identique.

Lieu de mémoire de la Grande Guerre[modifier | modifier le code]

  • Monument en mémoire des victimes du massacre du [8]: Le , 42 villageois furent fusillés par l'armée allemande dans le village de Margny. Chaque année, une cérémonie à la mémoire de des victimes se déroule devant le monument.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Margny

Les armes de Margny se blasonnent ainsi :

de gueules à la tête de lion arrachée et couronnée d'or; mantelé de sinople chargé d'une épée basse d'argent, garnie d'or et accostée de deux demi-ramures de cerf du même, affrontées par les andouillers, celle de dextre posée en bande et celle de senestre en barre[17].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/ardennes-08
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. Philippe Nivet, La France occupée 1914-1918, Paris, Armand Colin, 2011 (ISBN 978-2-200-35094-9), p. 187
  7. Rédaction L'Union, « Margny. Les martyrs du 25 août 1914 honorés », L'Union,‎ (lire en ligne)
  8. a et b « Dossier du monument de Margny »
  9. Gérard Ponsinet, Guerre aux civils, guerre des civils dans les Ardennes envahies de 1914 à 1918, Éditions L'Harmattan, , 270 p. (lire en ligne), p. 48
  10. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  11. https://reader.cafeyn.co/fr/1926593/21598200
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. Philippe Seydoux, Gentilhommières et Maisons fortes en Champagne : Marne et Ardennes, t. 1, Paris, Éditions de La Morande, , 320 p. (ISBN 2-902091-30-3), p. 263-264
  17. [1]