Marfranc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marfranc
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Grand'Anse
Arrondissement Jérémie
Code postal HT 7112
Démographie
Population 31 750 hab. (2015)
Densité 271 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 35′ 02″ nord, 74° 12′ 47″ ouest
Superficie 117 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haïti
Voir sur la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Marfranc
Géolocalisation sur la carte : Haïti
Voir sur la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Marfranc

Marfranc ou Grande Rivière (surnommée "Cité Des Lumières") est une commune d'Haïti située dans le département de Grand'Anse, arrondissement de Jérémie.

Elle est créée comme nouvelle commune par décret du du président Joseph Michel Martelly[1].

Monuments et Sites[modifier | modifier le code]

Fort Marfranc
Fort Marfranc

Le Fort Marfranc fait partie d'une vingtaine d'ouvrages militaires construits sur le territoire d'Haïti après l'indépendance en 1804 : ce système défensif était dirigé contre un éventuel retour des Français, anciens maîtres de la colonie de Saint-Domingue.

La forteresse surplombe la ville de Jérémie. C'est Laurent Férou, un des chefs des insurgés haïtiens contre les Français, qui dirige la construction de ce fort dont il choisit l'emplacement.

Le fort a été construit sur les vestiges de l'ancienne maison de maître d'un officier français de la première compagnie de gendarmes, le capitaine Marfranc, qui servit également sous les ordres du général polonais Wladyslaw Jablonowski[2]. Le fort s'étend également sur l'emplacement des anciennes cases d'esclaves.

Aujourd'hui, Marfranc, (Mafran en créole), est une commune de l'arrondissement de Jérémie

Dans l'enceinte de cette forteresse a été enterré un des signataires de l'acte d'indépendance d'Haïti, Laurent Férou, le créateur de ce fort, né sur l'habitation Pinot aux Côteaux, mort à Jérémie en 1806.

Le Fort Marfranc est aujourd'hui presque entièrement détruit.

Administrations[modifier | modifier le code]

La commune est composée des sections communales de :

  • 1ère section Marfranc
  • Ravine-à-Charles (2ème section)
  • Îles-Blanches (3ème section)

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie locale repose sur l'agriculture : la production de café, de cacao, de canne à sucre, de caoutchouc, de figues bananes et plantain, de maïs, de haricots, d'ignames, de manioc doux.

Radio Communautaire[modifier | modifier le code]

RVP
Radio Vision Populaire
  • Radio Vision Populaire (98.1 FM) est la seule station de radio qui existe à Marfranc. Elle fut créée en 2012 par Vilex Plaisir.

Associations[modifier | modifier le code]

Marfranc Vers l'Avant
Marfranc Vers L'Avant
  • Marfranc vers l'avant est fondé par un groupe de jeunes visionnaires dans le but de promouvoir les valeurs socio-culturelles de la commune.
  • ORM (Organisation pour le Relèvement de Marfranc) est une organisation socio-politique existant dans la commune.

Éducation[modifier | modifier le code]

Plus d'une dizaine d'écoles primaires (Kindergarten à la 6e A.F.) et Secondaires (de la 7e A.F. à la Philo). Le Lycée national de Marfranc, le Lycée communal, EFACAP, EFA, Collège Bon Berger MEBSH, Collège Sainte-Thérèse, Collège Maranatha, Collège Hadem, Collège St Joseph, Collège Martial Barthelemy, École Gethro Julien, École Galileen, École Espérance.

L'École Normale d'instituteurs, dirigée par la congrégation des Sœurs -les Filles de Marie, dessert les finissants classiques aspirants à devenir professeurs.

Religions[modifier | modifier le code]

Le secteur protestant est le plus répandu via plusieurs églises, telles que : L'Église Baptiste MEBSH, l'Église de Dieu, Église La Foi des Apôtres, Église Bon combat de la foi, Église Communaute chrétienne de Gélin, Église Chrétienne de Tessier, Église par la Foi. Le secteur catholique est moins répandu via la chapelle Sainte-Thérèse, et ceux de Trippier, Didon et Lory. On y trouve une assemblée de confession adventiste.

Culture[modifier | modifier le code]

La fête patronale de Sainte-Thérèse, le 1er octobre, attire beaucoup de fidèles et de visiteurs. Des programmes estivals sont toujours au rendez-vous : Fête théâtrale, championnat de football.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune est peuplée de 31,750 habitants [1] (recensement par estimation de 2015).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrondissements et communes d’Haiti, sur Haïti-Référence : Le Moniteur no 147, mercredi 5 août 2015.
  2. Le capitaine Marfranc