Marennes (Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marennes
Marennes (Rhône)
L'église et son clocher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Lyon
Intercommunalité CC du Pays de l'Ozon
Maire
Mandat
Timotéo Abellan
2020-2026
Code postal 69970
Code commune 69281
Démographie
Gentilé Marennois, Marennoises
Population
municipale
1 912 hab. (2019 en augmentation de 23,2 % par rapport à 2013)
Densité 154 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 08″ nord, 4° 54′ 40″ est
Altitude Min. 183 m
Max. 366 m
Superficie 12,44 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Lyon
(banlieue)
Aire d'attraction Lyon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Saint-Symphorien-d'Ozon
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marennes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marennes
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Marennes
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Marennes

Marennes est une commune française située dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La mairie avec banderole sur le problème du fret ferroviaire.

Marennes se situe en banlieue sud-est de Lyon et fait partie des communes dites de l'Est lyonnais.

Les communes limitrophes sont : Chaponnay, Corbas, Saint-Symphorien-d'Ozon, Simandres, Villette-de-Vienne.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Marennes est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Lyon, une agglomération inter-départementale regroupant 124 communes[4] et 1 653 951 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Lyon est la deuxième plus importante de la France en termes de population, derrière celle de Paris[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lyon dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 398 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (71,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (75,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (56,3 %), forêts (16,4 %), zones urbanisées (9,2 %), prairies (7,6 %), zones agricoles hétérogènes (7,5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,3 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,7 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,1 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les mentions anciennes de la localité sont : in confinio Lugdunensi villam qua vocatur Madriacum Xe siècle[11],[12], à lire peut-être Madrianum, territorium Marenarum 1194[13],[12], Mayrines, Marennes XIVe siècle[12], Marennes 1599[14], Marenne 1757[15], Marennes v. 1850[16].

L'étymologie proposée par E. Negre est que le toponyme est peut-être issu du NP rom. Matrianus auquel on aurait ajouté plus tard -as (terras) "(terres) de Matrianus"[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1142, Marennes faisait partie du Dauphiné de Viennois, État du Saint-Empire romain germanique.

En 1349, Marennes faisait partie de la Province du Dauphiné rattachée au royaume de France, plus précisément du Bas Dauphiné[17]. Elle dépendait du diocèse et Élection de Vienne, et du Parlement et Intendance de Grenoble[18].

En , elle fut rattachée au département de l'Isère.

En , la commune de Marennes a été transférée au département du Rhône, comme l'ensemble du canton de Saint-Symphorien-d'Ozon, par la loi no 67-1205 du .

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2020   Timotéo Abellan    
2014 2020 Jacky Rozier    
2008 2014 Geneviève Ferréol    
2001 2008 Geneviève Ferréol    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[20].

En 2019, la commune comptait 1 912 habitants[Note 3], en augmentation de 23,2 % par rapport à 2013 (Rhône : +5,39 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7781 1371 0951 2051 3681 3111 4141 3861 467
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 347957895874857843703654615
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
582619596535500527505502555
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6006668041 0691 2051 4831 6151 5911 649
2019 - - - - - - - -
1 912--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,4 %, soit en dessous de la moyenne départementale (40,2 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,6 % la même année, alors qu'il est de 21,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 930 hommes pour 901 femmes, soit un taux de 50,79 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,08 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
1,3 
5,4 
75-89 ans
6,7 
17,3 
60-74 ans
16,2 
24,3 
45-59 ans
24,7 
17,1 
30-44 ans
17,8 
17,8 
15-29 ans
15,8 
17,7 
0-14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département du Rhône en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,6 
75-89 ans
8,2 
12,9 
60-74 ans
14,2 
18,4 
45-59 ans
17,8 
20,3 
30-44 ans
19,5 
21,7 
15-29 ans
20,9 
20,1 
0-14 ans
17,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La capacité de garde d'enfants en bas âge sur la commune de Marennes (69970) s'avère être insuffisante. Pour résoudre ce problème les parents d'élèves et la mairie se sont mobilisés pour créer un local et développer une structure permettant l'accueil de ces enfants.

Un projet de micro-crèche (capacité d'accueil de 10 enfants à temps plein) a donc été lancé avec l'objectif ambitieux d'accueillir les premiers enfants âgés de 0 à 3 ans, dès la fin 2011.

Ce projet associatif, subventionné par la mairie, a pour priorité de proposer aux familles un moyen de garde alternatif pour leurs enfants, avec un projet éducatif construit, dans le respect de l'enfant, de sa famille et de son environnement.

Vous trouverez plus d'informations sur le site consacré à la micro-crèche : http://creche.marennes.free.fr

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Toutes les manifestations organisées sur la commune par les différentes associations sont répertoriées sur le site : http://www.marennes.net

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Julien.
  • Église Saint-Julien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Lyon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lyon », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. CHARVET (père C.) Histoire de la sainte Église de Vienne (1761), p. 256.
  12. a b c et d NEGRE (E.) Toponymie generale de la France (1990), t. 1, p. 662.
  13. TROMBI (Benedetto) Storia critico-cronologica diplomatica del patriarca S. Brunone (1775), t. 5, p. 297 - appendice p. X.
  14. TERREBASE (Alf.) Recherches sur quelques inscriptions latines et françaises de la ville de Vienne (1859), p. 16.
  15. Plan de Cassini, Ign.
  16. Carte d'État-Major, Ign.
  17. CHORIER (N.) L'Estat politique de la province de Dauphiné (1697), t. 3, p. 323.
  18. EXPILLY (abbé) Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules de.. (1766), t. 4, p. 540.
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Marennes (69281) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Rhône (69) », (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Du côté de Marennes, "Lou fil dou tan", collection Mémoire de vie, Carré blanc éditions, 320 pages, 800 photos, 2012

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :