Marek Kuchciński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marek Kuchciński
Marek Kuchciński en 2008.
Marek Kuchciński en 2008.
Fonctions
Président de la Diète de Pologne
En fonction depuis le
(1 an, 7 mois et 21 jours)
Législature VIIIe
Prédécesseur Małgorzata Kidawa-Błońska
Vice-président de la Diète polonaise

(5 ans, 3 mois et 7 jours)
Président Grzegorz Schetyna
Ewa Kopacz
Radosław Sikorski
Małgorzata Kidawa-Błońska
Législature VIe et VIIe
Président du groupe PiS à la Diète

Intérim
(3 mois et 24 jours)
Législature VIe
Prédécesseur Grażyna Gęsicka
Successeur Mariusz Błaszczak

(1 an, 3 mois et 25 jours)
Législature Ve
Prédécesseur Przemysław Gosiewski
Successeur Przemysław Gosiewski
Biographie
Nom de naissance Marek Tadeusz Kuchciński
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Przemyśl (Pologne)
Nationalité polonaise
Parti politique Droit et justice
Diplômé de Université catholique de
Lublin
Profession Journaliste

Marek Kuchciński, né le à Przemyśl, dans la voïvodie des Basses-Carpates en Pologne, est un homme politique polonais, membre du parti conservateur Droit et justice (PiS) et président de la Diète polonaise depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1974, Marek Kuchciński entre à l'université catholique de Lublin pour y étudier l'histoire de l'art. Il en sort diplômé quatre ans plus tard, en 1978. Cette même année, il accepte de consacrer son temps à la ferme familiale.

Journaliste de carrière, il est désigné rédacteur en chef du mensuel culturel Spojrzenia Przemyskie en 1989 puis devient, en 1994, directeur de la programmation de Polskie Radio Rzeszów (pl). En outre, il collabore pour d'autres rédactions, dont celles de Nowe Państwo (pl), de Rola Katolicka et du Nowy Dziennik (Polish Daily News (pl) de New York.

Débuts politiques[modifier | modifier le code]

Au mois de , Kuchciński, fermement opposé au régime communiste, rejoint la section rurale du syndicat Solidarność. Parallèlement, il rejoint, deux ans plus tard, le Comité national de la Résistance des agriculteurs, un courant composé de propriétaires et de paysans refusant la politique agricole prônée par le régime. Ses activités lui valent d'être arrêté, puis étroitement surveillé par la police secrète de l'État polonais.

De 1990 à 1999, il milite au sein de l'Alliance centriste, dont il devient l'un des cadres régionaux. En 2001, il rejoint le parti conservateur Droit et justice (PiS), fondé par Lech et Jarosław Kaczyński, dont il devient l'un des proches. Cette même année, il est investi par son parti pour se présenter aux élections législatives du . Finalement élu député, il est désigné vice-président du groupe d'amitié Pologne-Ukraine à la Diète.

Président du groupe PiS à la Diète[modifier | modifier le code]

Le , Marek Kuchciński est réélu député à la Diète. Il devient progressivement l'un des cadres parlementaires du parti, d'autant que le , il est élu président du groupe PiS à la Diète, devenant de facto le chef de la majorité à la chambre basse du Parlement polonais. Il perd néanmoins ce poste stratégique après la défaite de son parti aux élections législatives anticipées du face aux libéraux de la Plate-forme civique.

Vice-président de la Diète[modifier | modifier le code]

Le , du fait de l'accident de l'avion présidentiel ayant causé la perte d'une importante partie de l'élite institutionnelle et politique du pays dont le chef de l'État Lech Kaczyński lui-même, Kuchciński devient président du groupe PiS à titre intérimaire, Przemysław Gosiewski faisant partie des victimes de cette tragédie nationale. Le 4 août suivant, quelques semaines après la défaite de Jarosław Kaczyński à l'élection présidentielle anticipée du , il est élu vice-président de la Diète. Il est reconduit à cette charge après les élections législatives du .

Président de la Diète[modifier | modifier le code]

Le , quelques semaines après la victoire du PiS aux élections législatives du 25 octobre précédent, Marek Kuchciński est désigné candidat du parti à la présidence de la Diète pour la succession de Małgorzata Kidawa-Błońska[1],[2]. Deux jours plus tard, il est effectivement élu président de la Diète par 409 voix contre 42 à Kornel Morawiecki ; il devient alors le deuxième personnage de l'État dans l'ordre constitutionnel après le président de la République, Andrzej Duda.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]