Marcus Sakey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcus Sakey
Description de cette image, également commentée ci-après

Marcus Sakey en avril 2008.

Naissance
Flint, Michigan, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Les Brillants

Marcus Sakey, né en à Flint, dans l'État du Michigan, est un écrivain américain, auteur de roman policier[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Flint, il passe sa jeunesse dans plusieurs banlieues autour de Détroit. De 1992 à 1996, il entreprend et complète ses études supérieures en communications et en sciences politiques à l'université du Michigan. Il travaille ensuite dans une entreprise de conception graphique à Atlanta, puis, pendant une dizaine d'années, dans le milieu de la publicité et du marketing.

Après son mariage, il s'installe à Chicago et s'inscrit pendant près d'un an dans un programme de maîtrise avec une spécialisation en création littéraire.

En 2008, il publie Désaxé (The Blade Itself), son premier roman, qui se déroule, comme la plupart de ses œuvres ultérieures, dans le milieu populaire des travailleurs de la construction et de la voirie au sud de Chicago.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série La Saga des Brillants[modifier | modifier le code]

  1. Brilliance (2013)
    Publié en français sous le titre Les Brillants, traduit par Sébastien Raizer, Paris, Gallimard, coll. « Série noire », 2015, 512 p. (ISBN 978-2-07-014548-5) ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 788, 2016, 569 p. (ISBN 978-2-07-046831-7)
  2. A Better World (2014) [2]
    Publié en français sous le titre Un monde meilleur, traduit par Sébastien Raizer, Paris, Gallimard, coll. « Série noire », 2016, 431 p. (ISBN 978-2-07-014588-1) ; réédition, Paris, Gallimard, Folio policier no 821, 2017 (ISBN 978-2-07-270226-6)
  3. Written in Fire (2016)
    Publié en français sous le titre En lettres de feu, Paris, Gallimard, coll. « Série noire », 2017 (ISBN 978-2-07-014589-8)

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

  • The Blade Itself (2007)[3]
    Publié en français sous le titre Désaxés, traduit par Fabrice Pointeau, Paris, Le Cherche midi, coll. « Ailleurs », 2007, 377 p. (ISBN 978-2-74910-891-9)
  • At the City's Edge (2008), aussi titré Accelerant
    Publié en français sous le titre Seulement les morts, traduit par Séverine Quelet, Paris, Le Cherche midi, coll. « Ailleurs », 2010, 464 p. (ISBN 978-2-7491-1159-9)
  • Good People (2008), aussi titré Too Good to Be True
    Publié en français sous le titre Des gens bien, traduit par Séverine Quelet, Paris, Le Cherche midi, coll. « Ailleurs », 2009, 331 p. (ISBN 978-2-7491-1322-7)
  • The Amateurs (2009), aussi titré No Turning Back [4]
  • The Two Deaths of Daniel Hayes (2011)
  • No Rest for the Dead (2011), roman écrit en collaboration avec une vingtaine d'auteurs, dont Thomas H. Cook, Faye Kellerman et Alexander McCall Smith

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Scar Tissue: Seven Stories of Love and Wounds (2010)

Nouvelles ou courts romans[modifier | modifier le code]

  • As Breathing (2010)
  • The Days When You Were Anything Else (2010)
  • The Desert Here and the Desert Far Away (2010)
  • Gravity and Need (2010)
  • No One (2010)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marcus Sakey », sur huffingtonpost.com (consulté le 13 février 2015)
  2. (en) Adrienne Samuels Gibbs, « Chicago serves as ‘A Better World’ in Marcus Sakey’s new book - Chicago », sur Chicago Sun times, (consulté le 13 février 2015)
  3. (en) Janet Maslin, « The Blade Itself - Marcus Sakey - Book - Review - New York Times », sur New York Times, (consulté le 13 février 2015)
  4. (en) Geoffrey Johnson, « You Should Know … Marcus Sakey », sur Chicago magazine, (consulté le 13 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]