Marco Mattiacci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marco Mattiacci
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Marco Mattiacci, né le à Rome, est un manager italien[1]. Directeur de la Scuderia Ferrari en 2014, il devient en 2016 le directeur de Faraday Future.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Rome, Mattiacci étudie l'économie à l'Université La Sapienza. De 1989 à 1999, il travaille pour Jaguar Cars au Royaume-Uni puis, en 1999, rejoint Ferrari. Après avoir occupé plusieurs postes aux États-Unis, en Asie et en Europe, il devient en 2010 directeur général de Ferrari North America.

Le 14 avril 2014, Mattiaci est nommé par Luca Di Montezemolo, directeur de la Scuderia Ferrari en remplacement de Stefano Domenicali démissionnaire. Il prend ses nouvelles fonctions dès le Grand Prix automobile de Chine 2014[2]. Le 24 novembre 2014 après la dernière course de la saison à Abou Dabi, Marco Mattiacci quitte ses fonctions pour être remplacé par Maurizio Arrivabene[3]. Il aura passé sept mois en tout à la tête de la gestion sportive de Ferrari.

En 2016, il devient directeur de la marque et directeur commercial de Faraday Future, firme automobile spécialisée dans les véhicules électriques[4]. Il est à l'origine du rapprochement entre Faraday Future et Dragon Racing, pour le championnat de Formule E FIA, à partir de la saison 2016-2017[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Marco Mattiaci », oldracingcars.com (consulté le 21 avril 2014)
  2. (en) « Stefano Domenicali resigns as Ferrari team principal, replaced by Marco Mattiacci », Fox News, (consulté le 15 avril 2014)
  3. Grégory Demoen, « Arrivabene remplace Mattiacci chez Ferrari », sur F1i.fr (consulté le 24 novembre 2014)
  4. Charles Bradley, « Marco Mattiacci rejoint la marque Faraday Future », sur motorsport.com, (consulté le 1er juillet 2016)
  5. Sam Smith, « Faraday nouveau constructeur, Dragon conserve ses pilotes », sur motorsport.com, (consulté le 1er juillet 2016)