Marco Denevi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marco Denevi
Description de cette image, également commentée ci-après
Marco Denevi en 1980
Naissance
Saenz Peña, province de Buenos Aires, Drapeau de l'Argentine Argentine
Décès (à 76 ans)
Buenos Aires, Drapeau de l'Argentine Argentine
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Espagnol (Argentine)
Genres

Œuvres principales

Rosa, ce soir
Cérémonie secrète

Marco Denevi (Saenz Peña, - Buenos Aires, ) est un écrivain argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevé dans un milieu nanti, il apprend à lire et à jouer du piano dès son plus jeune âge. Il termine ses études collégiales en 1939, puis entreprend des études en Droit qu'il ne termine qu'en 1956. Bien qu'avocat de formation, il préfère mener une carrière en journalisme. Il s'intéresse aussi au théâtre, sans parvenir à faire jouer ses premières pièces. Il se tourne alors vers la prose.

Son premier roman, Rosaura vient à dix heures (Rosaura a las Diez), publié en 1955, est un succès de librairie. Sur une intrigue faussement policière, le roman met en scène la médiocre humanité régnant dans une petite pension de famille. Le récit, qui témoigne de l'influence de l'auteur britannique Wilkie Collins qu'admire Marco Denevi, sera adapté par l'auteur à la scène, puis connaît des adaptations au cinéma et à la télévision.

En 1960, sa nouvelle policière Cérémonie secrète (Ceremonia secrets) remporte un prix et sert de base au scénario, signé George Tabori, du film homonyme : Cérémonie secrète (Secret Ceremony), un film britannique réalisé par Joseph Losey en 1968, avec Elizabeth Taylor, Mia Farrow et Robert Mitchum[1].

Il est également l'auteur d'essais, tel que República de Trapalanda (1989), et de pièces de théâtre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Rosaura a las Diez (1955)
    Publié en français sous le titre Rosaura vient à dix heures, traduit par Jean-Jacques Villard, Paris, Albin Michel, coll. « Les Grandes Traductions », 1968 ; réédition dans une nouvelle traduction de Jean-Marie Saint-Lu, sous le titre Rosa, ce soir, Paris, J. Losfeld, 1997 (ISBN 2-909906-91-4)
  • Los expedientes (1957)
  • El cuarto de la noche (1962)
  • Falsificaciones (1966)
  • Un pequeño café (1966)
  • Parque de diversiones (1970)
  • Hierba del cielo (1972)
  • Los asesinos de los días de fiesta (1972)
  • Música de amor perdido (1990)
    Publié en français sous le titre Musique d'amour perdu, traduit de l'espagnol par Jean-Marie Saint-Lu, Paris, J. Losfeld, 2000 (ISBN 2-84412-038-5)
  • El amor es un pájaro rebelde (1993)

Nouvelles et recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ceremonia Secreta (1960)
    Publié en français sous le titre Cérémonie secrète, traduit de l'espagnol par Jean-Marie Saint-Lu, Paris, J. Losfeld, 1999 (ISBN 2-84412-008-3)
  • El jardín de las delicias : mitos eróticos (1992)
  • Cartas peligrosas y otros cuentos (1999)

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • Los expedientes (1957)
  • El emperador de la China (1959)
  • El cuarto de la noche (1962)
  • Los perezosos (1970)
  • El segundo círculo o El infierno de la sexualidad sin amor (1970)
  • Un globo amarillo (1970)
  • Fatalidad de los amantes (1974)

Essais[modifier | modifier le code]

República de Trapalanda (1989)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The lord of the flies », sur cafeirreal (consulté le 13 septembre 2016)