Marco De Gasperi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marco De Gasperi
Image illustrative de l’article Marco De Gasperi
Marco De Gasperi en 2007.
Informations
Disciplines Course en montagne, Skyrunning
Site officiel www.marcodegasperi.it
Nationalité Italien
Naissance (45 ans)
Lieu de naissance Bormio
Drapeau de l'Italie Italie
Taille 1,71 m
Poids 55 kg
Club G.S. Forestale
Entraîneur Paolo Germanetto
Palmarès
Championnats du monde de course en montagne 14 3 1
Championnats du monde de course en montagne longue distance 1 2 -
Championnats d'Europe de course en montagne 13 3 4
Championnats d'Europe de skyrunning 1 1 1
Championnats d'Italie de course en montagne 3 5 5

Marco De Gasperi (né le à Bormio en Italie) est un athlète italien spécialiste de la course en montagne et du skyrunning[1]. Il est quintuple champion du monde de course en montagne, champion d'Europe de course en montagne 2004 et champion d'Europe de skyrunning 2007. Il a remporté le Grand Prix WMRA 2001 et le classement Sky de la Skyrunner World Series 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts en course en montagne[modifier | modifier le code]

Marco commence le ski de fond à l'âge de 6 ans. Très motivé lors des entraînements, sa première course est une véritable catastrophe. Désavantagé par sa petite taille, il termine dernier. Toujours anxieux lors des compétitions, il délaisse ce sport à 10 ans et se met au ski-alpinisme avec son père et son cousin Michele Compagnoni et tombe amoureux des montagnes. À 12 ans, il rencontre Adriano Greco, le précurseur du skyrunning. Ce dernier l'inscrit dans son club d'athlétisme, l'Atletica Alta Valtellina[2], initiant ainsi Marco à la course de montagne. Il prend part à sa première compétition, une course de cross-country à 13 ans où il termine quatrième. C'est une véritable révélation pour lui. Il se rend compte que contrairement au ski de fond, il n'a pas à se battre pour ne pas terminer dernier mais au contraire peut se battre pour les premières positions. En 1993, à 16 ans, il reçoit une autorisation de son père pour participer à sa première épreuve de skyrunning, le Monte Rosa SkyMarathon où il termine dixième. Cette expérience le convainc de persévérer dans les sports de montagne[3].

La discipline du skyrunning n'étant encore qu'à ses débuts, il s'investit davantage en course en montagne où il démontre rapidement de bonnes performances[4]. En 1995, il termine troisième des championnats d'Italie juniors de course en montagne et prend part à son premier Trophée mondial où il termine septième junior. L'année suivante, il décroche le titre de champion d'Italie junior en remportant les trois courses du calendrier et devient champion du monde junior de course en montagne à Telfes[5].

1997-2007 : Les grands succès en course en montagne[modifier | modifier le code]

Continuant sur sa lancée, il décroche la médaille de bronze pour sa première saison en senior lors des championnats d'Italie de course en montagne. Le à Úpice, il remporte le titre de champion du monde de course en montagne en battant son compatriote Davide Milesi[3].

Le , il suit de près le duel entre Antonio Molinari et Andrew Pearson lors du Trophée européen de course en montagne à Sestrières et termine sur la troisième marche du podium[6].

Le à Kota Kinabalu, il livre un duel serré avec le champion du monde 1998 Jonathan Wyatt. Ce dernier prend l'avantage dans le dernier tour mais craque à 600 m de l'arrivée, permettant à Marco de remporter son deuxième titre mondial[7].

En 2000, il rejoint le Corps forestier d'État grâce auquel il reçoit du soutien pour sa carrière avec sa division sportive Gruppo Sportivo Forestale mais qui lui garantit également un poste de garde forestier après sa carrière sportive[4].

Il remporte son troisième titre de champion du monde de course en montagne le à Arta Terme en battant de peu son compatriote Emanuele Manzi et s'impose comme le spécialiste des parcours en montée et descente tandis que Jonathan Wyatt se profile comme le spécialiste de la montée[8],[9]. Marco remporte également la course du Snowdon et termine deuxième à Šmarna Gora, lui permettant de remporter le Grand Prix WMRA 2001 pour 5 points devant Wyatt[10].

Lors des championnats d'Europe de course en montagne 2002 à Câmara de Lobos, il se fait battre par le Suisse Alexis Gex-Fabry alors que le Turc Abdülkadir Türk, parti en tête sur un rythme soutenu, termine sur la troisième marche du podium[11]. Il remporte le premier de ses trois titres d'affilée de champion d'Italie de course en montagne[12].

En 2003, il remporte la victoire au kilomètre vertical Face de Bellevarde en établissant le record du parcours en 34 min 51 s[13]. Le , il s'élance en tant que grand favori lors du Trophée mondial à Girdwood mais doit résister aux assauts du jeune Florian Heinzle pour aller chercher son quatrième titre mondial[14].

À Korbielów le , il se retrouve à nouveau face à Florian Heinzle mais effectue une excellente course pour remporter la victoire avec une minute d'avance et enfin décrocher le titre de champion d'Europe de course en montagne[15]. L'année suivante à Heiligenblut, son duel avec l'Autrichien est perturbé par l'Allemand Helmut Schießl qui vient s'immiscer entre les deux. Marco termine sur la troisième marche du podium[16].

Le , malgré de mauvaises sensations, il parvient à remporter le kilomètre vertical des SkyGames à Vallnord en battant Agustí Roc Amador et Ricardo Mejía[17].

Le , il bat le record du parcours de la SkyRace Valmalenco-Valposchiavo en h 32 min 3 s et devient le premier champion d'Europe de skyrunning[18]. Le à Cauterets, il termine sur la deuxième marche du podium des championnats d'Europe de course en montagne, se faisant battre par le Turc Ahmet Arslan[19]. Le , il confirme ses qualités de bon descendeur en remportant son cinquième titre de champion du monde de course en montagne à Ovronnaz, battant les Érytréens Tesfay Felfele et Ermias Tesfazghi[20]. Le , il remporte sa quatrième victoire au Trophée Vanoni qui compte pour les championnats d'Italie de course de relais en montagne. Il remporte le quatrième de ses sept titres. Avec ses collègues du G.S. Forestale Marco Rinaldi et Emanuele Manzi, il éclipse de près de 30 secondes le précédent record de la course établi en 1986 par l'équipe de l'Alitrans Verona, le portant à h 28 min 55 s[21].

2008-2019 : Skyrunning et ultra-trail[modifier | modifier le code]

Marco de Gasperi vainqueur de la Limone Extreme SkyRace 2017.
Marco de Gasperi vainqueur de la Limone Extreme SkyRace 2017.

Il décroche la médaille de bronze aux championnats d'Europe de course en montagne 2008 à Zell am Harmersbach[22]. Le , il remporte le kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc en 31 min 42 s 9, établissant un nouveau record du monde de la discipline[23]. Le , il participe pour la première fois à Sierre-Zinal. Annoncé comme favori, il ne déçoit pas et remporte la victoire avec le deuxième temps de l'histoire en h 30 min 50 s[24]. Il affronte pour la première fois Kílian Jornet, la révélation de la Skyrunner World Series 2007, lors de la course Balmaseda-Kolitza-Balmaseda, courue en contre-la-montre. Marco s'impose mais réalise le potentiel de Kílian avec lequel il s'affronte à de nombreuses reprises par la suite[4].

Alors qu'Ahmet Arslan décroche son troisième titre européen d'affilée, Marco remporte sa troisième médaille d'argent individuelle aux championnats d'Europe de course en montagne 2009 à Telfes[25]. Sa compagne Elisa Desco est contrôlée positive à l'EPO et perd son titre de championne du monde de course en montagne 2009 bien qu'elle se déclare innocente[26]. Marco y voit une machination le visant à le discréditer, étant donné ses nombreux désaccords avec l'Association mondiale de course en montagne[2].

Le , lors des Championnats d'Europe de course en montagne à Sapareva Banya, il décroche sa quatrième médaille de bronze individuelle[27]. Le , il termine deuxième du Giir di Mont à plus de 3 minutes derrière Kílian Jornet mais plus de 6 minutes devant Luis Alberto Hernando. La course accueillant la première édition des championnats du monde de skyrunning, Marco décroche la médaille d'argent sur l'épreuve du SkyMarathon[28]. Le , il s'impose au marathon de la Jungfrau avec plus de 6 minutes d'avance sur Marc Lauenstein[29]. Le , il remporte sa deuxième victoire au Mount Kinabalu Climbathon et établit un nouveau record du parcours en h 33 min 56 s[30].

Il fait son retour à Sierre-Zinal en 2011 et prive Kílian Jornet d'une troisième victoire en se rapprochant du record de Jonathan Wyatt avec un temps de h 30 min 18 s[31]. Lors de l'épreuve du kilomètre vertical des championnats d'Europe de skyrunning, il termine troisième derrière ses compatriotes Urban Zemmer et Nicola Golinelli[32].

Il remporte son troisième succès à Sierre-Zinal le [33]. Il remporte la victoire aux kilomètres verticaux d'Orobie et du Valgoglio lui permettant ainsi de décrocher le titre de la spécialité aux championnats italiens de skyrunning[34].

Le , il se livre à un intense duel avec Kílian Jornet lors de la Dolomites SkyRace comptant comme épreuve des championnats d'Europe de skyrunning. Ne laissant aucun répit au Catalan, Marco le pousse sur un rythme soutenu pour terminer la course avec un nouveau record de h 0 min 11 s. Marco termine 3 secondes derrière, également sous la marque du précédent record[35].

En février 2014, il fait ses débuts en ultra-trail et remporte le trail par étapes de 100 km El Cruce Columbia[4]. Le , il remporte le 6 Comuni Presolana Trail avec une confortable avance de plus de 3 minutes sur Xavier Chevrier et décroche le titre de champion d'Italie de course en montagne longue distance[36].

En 2015, il abaisse le record d'aller-retour du Mont-Blanc depuis Courmayeur à h 43 min 52 s, battant le précédent record de Fabio Meraldi[37].

Le , il prend le départ des championnats du monde de course en montagne longue distance à Podbrdo. D'abord menés par l'Américain Andy Wacker qui finit par abandonner, puis par le local Mitja Kosovelj, les coureurs italiens prennent l'avantage en fin de course. Alessandro Rambaldini s'impose devant Marco. Avec Fabio Ruga quatorzième, ils remportent également l'or par équipes[38].

En 2017, il se concentre sur la saison de la Skyrunner World Series. Il termine deuxième à Zegama-Aizkorri puis à la SkyRace Comapedrosa. Encouragé par ses bons résultats, il s'inscrit à la dernière minute au Matterhorn Ultraks 46K. Suivant de près l'Espagnol Aritz Egea, Marco finit par le doubler et franchit la ligne d'arrivée en tête en établissant un nouveau record du parcours en h 42 min 32 s[39]. Lors de la finale à la Limone Extreme SkyRace, il affronte Jan Margarit dans un duel serré pour la tête. Marco prend l'avantage dans la descente finale et s'impose avec un peu moins de 30 secondes d'avance. Ses quatre podiums dont deux victoires lui permettent de remporter le classement Sky de la Skyrunner World Series[40].

Il bat le record d'ascension et descente du mont Rose en 2018 avec un temps de h 20 min 33 s, battant là encore Fabio Meraldi[41]. Il termine quatrième de la Transvulcania[42] et du CCC[43].

Le , il termine deuxième du Dolomyths Run Sellaronda Ultra Trail derrière Franco Collé[44].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est en couple avec Elisa Desco. Ils ont deux filles, nées en 2010 et 2017[45].

En 2020, il rejoint l'équipementier sportif Scarpa où il se voit offrir le poste de chef de marque de la branche trail running[46].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Course en montagne[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Scalata dello Zucco 11 km 51 min 34 s
1re Médaille d'or Trophée mondial de course en montagne 11,4 km 54 min 11 s
3e Médaille de bronze Trophée européen de course en montagne 13,2 km 53 min 58 s
1re Médaille d'or Trophée mondial de course en montagne 12,5 km 54 min 56 s
1re Médaille d'or Course de Šmarna Gora 9,2 km 39 min 34 s
2e Médaille d'argent Challenge Stellina 14,5 km h 20 min 37 s
1re Médaille d'or Course de Šmarna Gora 9,2 km 41 min 7 s
7e 7e Trophée européen de course en montagne km 50 min 57 s
1re Médaille d'or Scalata dello Zucco 11 km 51 min 10 s
1re Médaille d'or Course du Snowdon 15,35 km h 5 min 51 s
1re Médaille d'or Trophée mondial de course en montagne 12,96 km h 1 min 5 s
2e Médaille d'argent Course de Šmarna Gora 9,2 km 40 min 22 s
2e Médaille d'argent Championnats d'Europe de course en montagne 12 km 56 min 55 s
1re Médaille d'or Grand Prix Montagne Olimpiche 12,54 km 44 min 56 s
9e 9e Trophée mondial de course en montagne 11,7 km h 1 min 3 s
2e Médaille d'argent Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 42 min 32 s
2e Médaille d'argent Course de Šmarna Gora 9,2 km 38 min 54 s
2e Médaille d'argent Course de Šmarna Gora 9,2 km 39 min 54 s
4e 4e Championnats d'Europe de course en montagne 13,5 km h 8 min 3 s
1re Médaille d'or Mémorial Bianchi 9,5 km
1re Médaille d'or Thyon-Dixence 16,35 km h 9 min 36 s
1re Médaille d'or Grand Prix Montagne Olimpiche 12,54 km 44 min 34 s
1re Médaille d'or Trophée mondial de course en montagne 11,48 km 50 min 29 s
1re Médaille d'or Championnats d'Europe de course en montagne 10,3 km 44 min 6 s
9e 9e Trophée mondial de course en montagne 10,14 km 51 min 42 s
3e Médaille de bronze Championnats d'Europe de course en montagne 12,95 km h 12 min 35 s
1re Médaille d'or Grand Prix Montagne Olimpiche 12,54 km 50 min 18 s
2e Médaille d'argent Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 44 min 43 s
3e Médaille de bronze Ascension du Monte Faudo 24,9 km h 35 min 17 s
1re Médaille d'or Scalata dello Zucco 13 km h 2 min 7 s
5e 5e Trophée mondial de course en montagne 12 km 58 min 2 s
1re Médaille d'or Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 43 min 13 s
2e Médaille d'argent Championnats d'Europe de course en montagne 12,8 km h 8 min 50 s
1re Médaille d'or Mémorial Bianchi 9,5 km 36 min 41 s
1re Médaille d'or Trophée mondial de course en montagne 12,3 km 51 min 50 s
3e Médaille de bronze Championnats d'Europe de course en montagne 12,8 km 50 min 57 s
1re Médaille d'or Mémorial Bianchi 9,5 km 36 min 21 s
1re Médaille d'or Sierre-Zinal 31 km h 30 min 50 s
1re Médaille d'or Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 41 min 41 s
2e Médaille d'argent Championnats d'Europe de course en montagne 11 km 59 min 9 s
1re Médaille d'or Mémorial Bianchi 9,5 km 36 min 57 s
8e 8e Championnats du monde de course en montagne 13,2 km 56 min 20 s
3e Médaille de bronze Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 43 min 42 s
3e Médaille de bronze Course de Šmarna Gora 9,2 km 40 min 16 s
1re Médaille d'or Trophée Nasego 17 km h 10 min 59 s
3e Médaille de bronze Championnats d'Europe de course en montagne 12,2 km 47 min 19 s
1re Médaille d'or Mémorial Bianchi 9,5 km 35 min 59 s
3e Médaille de bronze Mémorial Partigiani Stellina 11 km h 5 min 37 s
1re Médaille d'or Marathon de la Jungfrau 42,2 km h 56 min 42 s
1re Médaille d'or Trophée Nasego 17 km h 12 min 44 s
2e Médaille d'argent Neirivue-Moléson 10,3 km 42 min 22 s
2e Médaille d'argent Mémorial Bianchi 9,5 km 36 min 6 s
1re Médaille d'or Sierre-Zinal 31 km h 30 min 18 s
5e 5e Championnats du monde de course en montagne 13,07 km 54 min 33 s
2e Médaille d'argent Course de montagne du Hochfelln 8,9 km 43 min 41 s
1re Médaille d'or Trophée Nasego 17 km h 13 min 25 s
1re Médaille d'or Course de côte de Cranmore 7,5 km 38 min 46 s
3e Médaille de bronze Mémorial Bianchi 9,5 km 36 min 51 s
1re Médaille d'or Sierre-Zinal 31 km h 31 min 36 s
7e 7e Championnats du monde de course en montagne 14,1 km h 5 min 10 s
2e Médaille d'argent Marathon du Mont-Blanc 42,2 km h 31 min 42 s
3e Médaille de bronze Course Montreux-Les-Rochers-de-Naye 18,8 km h 30 min 22 s
2e Médaille d'argent Fletta Trail 21 km h 28 min 37 s
1re Médaille d'or K42 Adventure Marathon 42 km h 23 min 39 s
2e Médaille d'argent K42 Adventure Marathon 42 km h 20 min 20 s
2e Médaille d'argent Championnats du monde de course en montagne longue distance 42,2 km h 46 min 12 s
8e 8e Sierre-Zinal 31 km h 37 min 48 s

Skyrunning[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or U.S. Vertical Kilometer km 38 min 37 s
1re Médaille d'or Kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc 3,4 km 36 min 0 s
1re Médaille d'or Mount Kinabalu Climbathon 21 km h 36 min 59 s
1re Médaille d'or SkyGames - Kilomètre vertical km 42 min 50 s
1re Médaille d'or Championnats d'Europe de skyrunning - SkyRace 22 km h 32 min 3 s
1re Médaille d'or Kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc 3,3 km 31 min 42 s
1re Médaille d'or Kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc 3,3 km 32 min 25 s
2e Médaille d'argent Giir di Mont 32 km h 4 min 34 s
1re Médaille d'or Mount Kinabalu Climbathon 21 km h 33 min 56 s
1re Médaille d'or Kilomètre vertical Arles-sur-Tech 4,8 km 37 min 3 s
2e Médaille d'argent Giir di Mont 32 km h 3 min 43 s
1re Médaille d'or Anboto Kilometro Bertikala 3,8 km 37 min 14 s
2e Médaille d'argent Mount Kinabalu Climbathon 21 km h 37 min 48 s
3e Médaille de bronze Championnats d'Europe de skyrunning - Kilomètre vertical 3,6 km 37 min 51 s
1re Médaille d'or Elbrus Vertical 3,85 km 44 min 39 s
1re Médaille d'or Limone Extreme SkyRace 23,5 km h 13 min 34 s
1re Médaille d'or SkyRace Alta Valtellina 20,8 km h 38 min 28 s
2e Médaille d'argent Kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc 3,3 km 32 min 41 s
2e Médaille d'argent Championnats d'Europe de skyrunning - SkyRace 22 km h 0 min 14 s
1re Médaille d'or Elbrus Vertical SkyMarathon 14 km h 3 min 55 s
2e Médaille d'argent Zegama-Aizkorri 42,2 km h 50 min 38 s
2e Médaille d'argent Championnats d'Italie de kilomètre vertical 3,4 km 34 min 37 s
3e Médaille de bronze Kilomètre vertical Chiavenna-Lagùnc 3,3 km 33 min 16 s
1re Médaille d'or SkyRace Alta Valtellina 20,8 km h 34 min 30 s
3e Médaille de bronze The Rut 25K 25 km h 1 min 33 s
2e Médaille d'argent Trophée Kima 52 km h 12 min 9 s
2e Médaille d'argent Zegama-Aizkorri 42,2 km h 48 min 20 s
3e Médaille de bronze SkyRace Alta Valtellina 20,8 km h 35 min 13 s
1re Médaille d'or SkyMarathon Sentiero 4 Luglio 42,2 km h 16 min 46 s
1re Médaille d'or Pizzo Stella SkyRace 35 km h 42 min 46 s
3e Médaille de bronze Dolomites SkyRace 22 km h 7 min 5 s
2e Médaille d'argent SkyRace Comapedrosa 21 km h 41 min 50 s
1re Médaille d'or Matterhorn Ultraks 46K 46 km h 42 min 32 s
1re Médaille d'or Limone Extreme SkyRace 29 km h 7 min 32 s

Trail[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or El Cruce Columbia 100 km h 34 min 10 s
1re Médaille d'or Trail du Colorado 38 km h 18 min 41 s
1re Médaille d'or El Cruce Columbia 100 km h 18 min 48 s
1re Médaille d'or Pacifik Trail 63 km h 10 min 32 s
4e 4e Transvulcania 74,3 km h 44 min 26 s
4e 4e CCC 101 km 11 h 21 min 15 s
2e Médaille d'argent Dolomyths Run - Sellaronda Ultratrail 61,5 km h 20 min 2 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Site officiel
  2. a et b (it) Roberta Orsenigo, « Marco De Gasperi, running di padre in figlio: "Grazie a papà ora insegno ai giovani" », sur la Repubblica, (consulté le )
  3. a et b (en) Robbie Lawless, « Of Mountains and Men: Marco De Gasperi », sur iRunFar.com, (consulté le )
  4. a b c et d (en) Δημήτρης Τρουπής, « ADVENDURE - Exclusive Interview with the Skyrunning Legend Marco De Gasperi! », sur advendure.com,‎ (consulté le )
  5. (en) « Marco Di Gasperi - Profile of a Champion », ICMR Newsletter,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « Double silver in Sestriere for England No 1 Pearson », sur Bradford Telegraph and Argus, (consulté le )
  7. (en) « The 15th World Mountain Running Trophy 1999 - Results », World Mountain Running Association Newsletter,‎ , p. 8-9 (lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « 2001 World Mountain Running Trophy (Arta Terme) », World Mountain Running Association Newsletter,‎ , p. 12 (lire en ligne, consulté le )
  9. (it) « De Gasperi e Wyatt, un dominio lungo 12 anni », sur Skialper, (consulté le )
  10. (en) « WMRA Grand Prix & World Ranking 2001 », World Mountain Running Association Newsletter,‎ , p. 16 (lire en ligne, consulté le )
  11. « L'Europe d'en haut », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (it) « MARCO DE GASPERI: SKYRUNNER MADE IN ITALY | Non Solo Trail », (consulté le )
  13. « Skyrunner Word Series / High Trail Vanoise / KM Face de Bellevarde », sur Generation Trail, (consulté le )
  14. (en) « The 19th World Mountain Running Trophy - Girdwood, Alaska, USA. September 20th-21st 2003 », World Mountain Running Association Newsletter,‎ , p. 14 (lire en ligne, consulté le )
  15. (it) « Gli Europei incoronano De Gasperi e l'Italia », sur Corsa in montagna, (consulté le )
  16. (de) Wilfried Raatz, « Helmut Schiessl überraschend als Zweiter - Berglauf Europameisterschaften », sur www.teamstaffel-brandenburg.de, (consulté le )
  17. (it) « Sky Games (Esp) Vertical Kilometer », sur Corsa in montagna, (consulté le )
  18. (it) « De Gasperi e Baronchelli Campioni Europei di Skyrunning », sur www.runnersworld.it, (consulté le )
  19. (en) « Norway and Turkey take individual honours at the European Mountain Running Championships| News », sur www.worldathletics.org, (consulté le )
  20. (en) « De Gasperi and Pichrtova triumph - World Mountain Running Trophy| News », sur www.worldathletics.org, (consulté le )
  21. (en) Francesco Puppi, « Italian Mountain Running Relays », sur brunningmag.cz, (consulté le )
  22. (en) « Turkey consolidates growing success at European Mountain Running Championships| News », sur www.worldathletics.org, (consulté le )
  23. (it) Giancarlo Costa, « Chiavenna-Lagunc - Kilometro Verticale - Chiavenna 20...7...2008 », sur www.runningpassion.it, (consulté le )
  24. Jérémie Mayoraz, « Celui que tout le monde attendait », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. (en) « European Athletics - Arslan and Strähl rule mountains in Telfes im Stubai », sur european-athletics, (consulté le )
  26. (en-US) Matt Hart Hart, « Elisa Desco Interview: Trail Running’s Persona Non Grata Speaks Out », sur PodiumRunner, (consulté le )
  27. (en) « Turkey’s Arslan is Europe’s best mountain runner for the fourth time », sur european-athletics, (consulté le )
  28. (it) Di Alberto, « Giir di Mont 2010 : sfida mondiale De Gasperi - Burgada », sur www.runningpassion.it, (consulté le )
  29. (de) Beat Kohler, « Erfolgreiche Athleten und Bundesrat mit Gänsehaut », sur Jungfrau Zeitung, (consulté le )
  30. (en-US) « Climbathon winners to become new record holders », sur Borneo Post Online, (consulté le )
  31. « Marco De Gasperi prive Kilian Jornet d'un triplé », RTS Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. (en) « Italy wins Euro title », sur old.skyrunning.com (consulté le )
  33. « Troisième succès pour De Gasperi à Sierre-Zinal », 24Heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  34. (it) Giorgio Pesenti, « Vertical Valgoglio: vittoria e titolo italiano Fisky per Marco De Gasperi, al femminile gara per Samantha Galassi e titolo per Debora Cardone », sur www.runningpassion.it, (consulté le )
  35. (es) « Kilian Jornet vence el segundo oro en el Campeonato de Europa de Skyrunning », sur Carreras por montaña, (consulté le )
  36. (it) « De Gasperi e Desco campioni italiani di lunghe distanze », sur Corsa in montagna, (consulté le )
  37. (it) « Marco De Gasperi sigla il nuovo record di salita e discesa al Monte Bianco », sur boymountaindreams.com (consulté le )
  38. (it) « Italia Mondiale: Rambaldini, De Gasperi e Confortola stellari a Podbrdo », sur Corsa in montagna, (consulté le )
  39. (en-GB) « De Gasperi and Debats - Matterhorn Ultraks victors », sur Skyrunner® World Series, (consulté le )
  40. (en) « Limone Extreme 2017 Summary and Images – Migu Run Skyrunner World Series », sur iancorless.com, (consulté le )
  41. (it) « Marco De Gasperi firma il nuovo record di velocità sul Monte Rosa - La Stampa », sur lastampa.it, (consulté le )
  42. (en-GB) « Transvulcania - hat trick for Ida Nilsson. Victory for Pere Aurell », sur Skyrunner® World Series, (consulté le )
  43. (en-US) « Tom Evans takes rare GB win in CCC race at UTMB festival », sur Trail Running, (consulté le )
  44. (it) « DOLOMYTHS RUN ULTRA TRAIL 2019 – CANAZEI (TN) », sur Sportdimontagna.com, (consulté le )
  45. (en) « Elisa Desco », sur en.scarpa.net (consulté le )
  46. (it) « LA NUOVA VITA DEL DEGA », sur Sportdimontagna.com, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]