Marco Aurélio Garcia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marco Aurélio Garcia
Marco Aurélio Garcia.JPG
Marco Aurélio Garcia en décembre 2007.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
São PauloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinction

Marco Aurélio Garcia, né le à Porto Alegre et mort le à Sao Paulo, est un homme politique brésilien, membre du Parti des travailleurs (PT).

Il occupe le poste de conseiller spécial aux affaires internationales sous les présidences de Luiz Inácio Lula da Silva et de Dilma Rousseff entre 2006 et 2016. Il est également connu sous l'acronyme MAG.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marco Aurélio Garcia est titulaire d'un diplôme en philosophie et de droit à l'université fédérale du Rio Grande do Sul et d'un diplôme du département d'histoire de l'université d'État de Campinas (Unicamp).

Entre 1970 et 1979, il vit en exil au Chili et en France. Après l'amnistie, il retourne au Brésil puis collabore à la fondation du Parti des travailleurs. Il est secrétaire à la Culture dans les villes de Campinas et São Paulo.

Il est président du Parti des travailleurs en 2006. La même année, il est nommé conseiller spécial aux affaires internationales par le président Luiz Inácio Lula da Silva et demeure en fonction sous Dilma Rousseff, mais après la destitution de cette dernière en 2016, il doit quitter ses fonctions.

Controverse[modifier | modifier le code]

Marco Aurélio Garcia a gagné une grand notoriété en 2007 lorsque la chaîne de télévision brésilienne Rede Globo l'a surpris faisant un geste obscène en regardant un reportage à la télévision. La scène a été filmée à travers la fenêtre de son bureau au palais présidentiel, au moment même où un bulletin de nouvelles signalait la découverte d'un possible problème technique dans l'Airbus A320 accidenté du vol 3054 TAM. À l'époque, la presse a interprété le geste comme une réaction de joie d'apprendre des nouvelles qui auraient pu disculper le gouvernement fédéral dans l'accident qui a tué 200 personnes[1].

Il meurt le , victime d'un infarctus[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Brazil Lula tries to blunt crash criticism », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2017)
  2. (es) « Muere Marco Aurelio García, exasesor internacional de Lula y Rousseff », www.efe.com,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :