Marcilloles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcilloles
Une place en 1911.
Une place en 1911.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne[1]
Canton Bièvre
Intercommunalité Communauté de communes Bièvre Isère
Maire
Mandat
Jean-Paul Ageron
2014-2020
Code postal 38260
Code commune 38218
Démographie
Population
municipale
1 029 hab. (2014)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 20′ 28″ nord, 5° 11′ 04″ est
Altitude 311 m
Min. 288 m
Max. 351 m
Superficie 9,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Marcilloles

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Marcilloles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marcilloles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marcilloles
Liens
Site web www.marcilloles.fr

Marcilloles est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 30 km de Bourgoin-Jallieu.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La route de Beaurepaire vers 1930.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2007 en cours M. Jean-Paul AGERON MoDem Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 029 habitants, en augmentation de 4,57 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
518 532 575 576 667 749 719 726 810
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
809 805 1 019 910 915 860 892 837 840
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
848 787 794 728 750 708 745 711 706
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
624 644 629 647 719 758 826 984 1 029
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Marcirolles conserve plusieurs monuments[6],[7] :

  • le monument aux morts ;
  • l'église paroissiale, reconstruite au XIXe siècle, conserve un orgue coffre ;
  • les bâtiments en pisé, au soubassement en galets ;
  • les fours (four banal des Poipes) ;
  • ferme du XVIIIe siècle, du type dissocié, aux Poipes ;
  • la maison dite "La Mange", qui présente des décors peints.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]