Marchastel (Lozère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchastel.

Marchastel
Marchastel (Lozère)
Pont sur le Bès.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Aumont-Aubrac
Intercommunalité Communauté de communes des Hautes Terres de l'Aubrac
Maire
Mandat
Éric Malherbe
2014-2020
Code postal 48260
Code commune 48091
Démographie
Gentilé Marchastélois
Population
municipale
56 hab. (2015 en diminution de 27,27 % par rapport à 2010)
Densité 1,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 07″ nord, 3° 06′ 27″ est
Altitude Min. 1 139 m
Max. 1 304 m
Superficie 34,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de Lozère
City locator 14.svg
Marchastel

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de Lozère
City locator 14.svg
Marchastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marchastel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marchastel

Marchastel est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Marchastélois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Marchastel sur carte de 1733.

Le village est bâti au pied d'un piton volcanique (1 267 m) qui serait le reste d'un dyke ayant résisté à l'érosion.

À l'est de Marchastel, le mont Redorte (1 291 m) offre un superbe panorama.

Le Bès est franchi par l'intermédiaire d'un pont bâti au XVIe siècle, parfois appelé pont de Bukinkan (par analogie avec Buckingham, les Anglais étant passés dans la région).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce village était jadis sur la voie romaine, un des plus importants châteaux de la baronnie de Peyre se dressait sur le pic de « la Tour » (des restes de fondations et des vestiges de murs sont visibles).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Marchastel
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Christian Bessière    
2008 en cours Éric Malherbe    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2015, la commune comptait 56 habitants[Note 1], en diminution de 27,27 % par rapport à 2010 (Lozère : -1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
370297463381336412318428427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
390399303232287248270256265
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
248274219169179174177156133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
12510692717473847756
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Centre du village de Marchastel (Gévaudan) avec son église et sa mairie

L'église principale était jadis la chapelle Saint-Andéol, l'actuelle est une reconstruction de 1903, dans le style roman du XIIIe siècle (voûte en berceau, clocher-tour octogonal avec escalier à vis, etc.). On pourra y apercevoir des maisons en pierre volcanique aux toits de schiste et de lauzes.

À proximité de l'église se trouve une croix de mission comportant les symboles de la passion du Christ, croix fabriquée par un atelier situé 3 rue du Doyenné à Lyon.[5]

Sur le territoire de la commune, se trouvent deux des quatre principaux lacs de l'Aubrac : le lac de Saint-Andéol et le lac de Born.

Panorama de Marchastel.

Le pèlerinage de Compostelle[modifier | modifier le code]

Sur la via Podiensis du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

On vient de Rieutort-d’Aubrac, la prochaine commune est Nasbinals et son église romane.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

La région sous occupation anglaise.