Marchand de couleurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 16 janvier 2020 à 13:40 et modifiée en dernier par PolBr (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Un marchand de couleurs est un commerçant, parfois aussi fabricant, de couleurs pour artistes, peintures, encres, pastels et autres.

Autrefois les artistes peintres achetaient les pigments et les liants chez les apothicaires et effectuaient les mélanges et le broyage dans leurs ateliers, où c'était la tâche de subalternes, le plus souvent des apprentis, les broyeurs de couleurs.

Au cours du XIXe siècle, les artistes ont de plus en plus eu recours à des spécialistes, généralement des droguistes qui se spécialisaient dans cette branche, mais aussi des artisans qui broyaient selon les commandes des artistes. L'invention du tube de peinture souple a permis une production à plus grande échelle, et les fabricants sont aussi devenu plus proches des chimistes, non seulement parce que de nouvelles matières colorantes ont mobilisé des énergies et permis d'importants profits, mais aussi parce que la conservation de produits de commerce qui se conservent au-delà de quelques jours exigeait une meilleure compréhension de leur composition et de leur stabilité.

Certains marchands de couleurs proches des artistes comme le père Tanguy, ont atteint la notoriété. D'autres ont contribué, par des essais systématiques de solidité des couleurs comme les Blockx à Bruxelles, ou la publication de la composition de leurs produits, comme Sennelier à Paris, à l'information des artistes.

Annexes

Bibliographie

  • Clotilde Roth-Meyer, Les marchands de couleurs à Paris au XIXe siècle : thèse doctorale Paris Sorbonne, (présentation en ligne)