Marché de Mahané Yehuda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marché de Mahané Yehuda
(he) שוק מחנה יהודה
Image illustrative de l’article Marché de Mahané Yehuda
Le marché, rue Etz Hayyim.
Situation
Coordonnées 31° 47′ 08″ nord, 35° 12′ 44″ est
Pays Drapeau d’Israël Israël
Ville Jérusalem
Quartier(s) Mahané Yehuda
Histoire
Création Fin du XIXe siècle
Anciens noms Shuk Beit Ya'akov
Géolocalisation sur la carte : Israël
(Voir situation sur carte : Israël)
Marché de Mahané Yehuda (he) שוק מחנה יהודה

Le marché de Mahané Yehuda (en hébreu : שוק מחנה יהודה, Shuk Mahane Yehuda, « marché du camp de Juda ») est un marché permanent partiellement couvert situé à Jérusalem (Israël), dans le quartier historique de Mahané Yehuda.

Surnommé ha shuk (le Shuk, le marché)[1] ou Machne[2], il est un lieu très fréquenté par les touristes et les habitants. Il rassemble plus de 250 vendeurs[3], et propose des légumes et des fruits, de la viande et du poisson, des fromages, des fruits secs et des épices, du pain et des pâtisseries, des boissons alcoolisées, des vêtements ou encore des objets de culte[4]. Il comporte également des stands proposant falafels et shawarmas, des restaurants, des bars et des cafés.

Les jeudis et vendredis, le marché connaît un pic de fréquentation, à l'occasion de la préparation au Shabbat. Chaque vendredi après-midi, le marché ferme après qu'un ou plusieurs haredim ont signalé au clairon l'heure du début de Shabbat[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le marché Mahane Yehuda est délimité, au nord, par Jaffa Road (en), et au sud par Agrippas Street. Il est délimité à l'ouest par Beit Ya'akov Street, et à l'est par Ki'akh Street. Sa partie couverte se situe sur Etz Hayyim Street, et sa partie non couverte sur Mahane Yehuda Street.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quartier de Mahane Yehuda est fondé en 1887, du côté nord de Jaffa Road. Ses fondateurs sont trois hommes d'affaires : Johannes Frutiger (propriétaire allemand de la plus grande banque de Palestine), Shalom Konstrum, et Joseph Navon. Le quartier est baptisé d'après le frère de Joseph Navon, Yehuda[4]. Mahane Yehuda rassemble alors 162 maisons. De l'autre côté de la route, à l'ouest, on trouvait déjà le quartier de Beit Ya'akov (en), créé deux ans plus tôt[6].

C'est vers la fin du XIXe siècle qu'un marché s'installe, sur un terrain vierge à l'est de Beit Ya'akov. Le terrain est une des nombreuses possessions de la famille séfarade Valero, une famille de propriétaires fonciers très influente durant la période ottomane et la période britannique[4]. Ce marché est connu sous le nom de Shuk Beit Ya'akov, et ceux qui n'habitent pas la vieille ville peuvent s'y approvisionner auprès de marchands arabes et de fellahs. Parallèlement au développement des quartiers de Jérusalem situés en dehors de la vieille ville, le marché s'est peu à peu étendu.

Sous le pouvoir ottoman, le Shuk a connu une période de croissance irréfléchie, et a vu ses conditions d'hygiène se dégrader. Puis, à la fin des années 1920, sous le mandat britannique, le marché est complètement vidé. Le gouvernement en place apporte au Shuk les modifications qui en feront un marché permanent : installation d'étals, construction d'un toit... Par la suite, le marché est devenu celui de Mahane Yehuda, devenu le plus grand des quartiers environnants[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maeva Demougeot, « Le marché de Mahane Yehuda : l'épicentre bouillonnant de Jérusalem », laoujetemmenerai.com,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2017)
  2. (en) « About Machne - Machane Yehuda Market Jerusalem », sur en.machne.co.il (consulté le 28 juillet 2017)
  3. (en) « Mahane Yehuda - The Jerusalem Shuk (Outdoor Market) », sur www.fonerbooks.com (consulté le 28 juillet 2017)
  4. a b et c « Visiting the Mahane Yehuda Open Air Market », sur Israel National News (consulté le 28 juillet 2017)
  5. (en) « Mahane Yehuda Market in Jerusalem », sur Lonely Planet (consulté le 28 juillet 2017)
  6. (en) Dovid Rossoff, Where Heaven Touches Earth, Guardian Press, (ISBN 0-87306-879-3)
  7. (en) Eliyahu Wager, Illustrated Guide to Jerusalem, The Jerusalem Publishing House, , p. 218

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]