Marché automobile brésilien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Brésil est le principal marché automobile d'Amérique du Sud.

Marché[modifier | modifier le code]

Après avoir fortement souffert de la crise monétaire de 1998, la production s'est progressivement redressée et connaît une très forte croissance depuis 2005. De 1,35 million en 2003, les immatriculations sont passées à 1,93 en 2006 puis à 2,46 en 2007[1].

Son originalité est la plus grande partie du parc est conçue pour utiliser des agrocarburants à base d'éthanol produits localement à partir de la canne à sucre.

Le marché est historiquement dominé par quatre grands constructeurs implantés de longue date : Fiat, Volkswagen, General Motors et Ford. La Volkswagen Gol (dérivé de la Golf) et la Fiat Palio sont deux véhicules parmi les plus répandus du pays.

PSA Peugeot Citroën et Renault se sont implantés industriellement dans les années 1990. Hormis Honda, les constructeurs asiatiques sont peu présents.

Parts de marché 1er trimestre 2008[2]:

  • Fiat : 27,2 %
  • Volkswagen : 23,6 %
  • General Motors : 20,5 %
  • Ford : 7,2 %
  • PSA : 6,8 %
  • Honda : 5,2 %
  • Renault : 5 %
  • Divers : 4,5 %

Principales usines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. PSA met sur le turbo dans le Mercosur, La Tribune, 30 mai 2008
  2. Alain-Gabriel Verdove, « Renault démarre fort avec la Sandero au Brésil », La Tribune, 30 avril 2008

Liens internes[modifier | modifier le code]