Marcelo Gallardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gallardo.
Marcelo Gallardo
Marcelo Gallardo (cropped).jpg
Gallardo lors de la saison 2011-2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Argentine River Plate (entraîneur)
Biographie
Nom Marcelo Daniel Gallardo
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Naissance (40 ans)
Lieu Merlo (Argentine)
Taille 1,65 m (5 5)
Période pro. 1993 - 2011
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
0000-1993 Drapeau : Argentine River Plate
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1993-1999 Drapeau : Argentine River Plate 158 (27)
1999-2003 Drapeau : France AS Monaco 126 (23)
2003-2006 Drapeau : Argentine River Plate 110 (35)
2007-2008 Drapeau : France Paris SG 028 0(2)
2008 Drapeau : États-Unis D.C. United 016 0(4)
2008-2010 Drapeau : Argentine River Plate 033 0(8)
2010-2011 Drapeau : Uruguay Nacional Montevideo 015 0(3)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
- Drapeau : Argentine Argentine cadets
1994-2003 Drapeau : Argentine Argentine 044 (14)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2011-2012 Drapeau : Uruguay Nacional Montevideo
2014- Drapeau : Argentine River Plate
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Marcelo Daniel Gallardo, né le à Merlo, est un footballeur international argentin devenu entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation à River Plate (avant 1999)[modifier | modifier le code]

Jusqu'à ses huit ans, Marcelo Daniel Gallardo n'est pas intéressé par le football. Cette indifférence au pays de Maradona ne dure pas. Très vite comme tout les enfants des quartiers populaires, le ballon devient une nécessité, seul moyen d'accès vers un monde meilleur. Dès l'année suivante, sur un rectangle de sable abîmé, le jeune joueur anime le jeu du « 11 collegiales » dans le championnat du barrio (quartier) du Parque San Martin. En rouge et bleu, Marcelo étale sa déconcertante facilité gestuelle sous le maillot-relique du CA San Lorenzo, cadeau de son père fan de cet autre club de Buenos Aires. Plus tard, conseillé par des amis de la famille et accompagné par son père, Marcelo se présente aux détections organisées par l'école de football d'Oscar Más, reconverti responsable du recrutement des futures étoiles de River Plate. Ce soir de novembre, une trentaine d'enfant répondent présents. Durant le match, Marcelo est esseulé et oublié par ses coéquipiers, réclame de changer d'équipe et dix minutes plus tard signe sa première licence[1].

La vie de Marcelo Gallardo prend alors des allures d'adulte : train jusqu'à Liniers, microbus n°28 jusqu'à River, entraînement simple deux fois par semaine et double trois fois, déjeuner à l'Académie, sieste d'une demi-heure dans un fauteuil. Il ne vit plus que pour le football pendant que ses amis ont hâte d'être à samedi pour sortir la nuit tombée. L'ascète goûte vite aux fruits de ses sacrifices. Le meneur de jeu des équipes jeunes de River et de la sélection nationale cadette, troisième du Mondial italien de 1991, croise le chemin de Daniel Passarella, responsable technique de l'équipe première[1].

En janvier 1993 à Mar Chiquita, Gallardo pose son sac dans le vestiaires de l'équipe première lors de la tournée d'avant-saison. Deux mois plus tard, il débute en Division 1 contre Newell's Old Boys et devient « El Muñeco » (« la Poupée ») grâce aux mots caricaturaux de son partenaire Hernán Díaz. Affichant vingt match de D1, il succède à Maradona sous le numéro 10 de la Seleccion à nouveau grâce à Daniel Passarella. L'insouciant impose son style, cocktail d'intelligence, d'improvisation, de gestion de temps, de précision et de passes tranchantes. Assisté d'Ortega, Crespo, Francescoli et Salas, il fait main basse sur presque tout les trophées nationaux (six) et continentaux (deux) existants. Revenu à son meilleur niveau après une année 1996 gênée par des problèmes physiques, son succès international est programmé à l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France. Malheureusement, un mois avant le début de l'épreuve, une blessure à la cuisse le confine au rôle de doublure. Marcelo s'en retourne dans son pays et traîne sa peine de salle de soins en cabinet de rééducation durant près d'un an, remplacé par Aimar et Saviola en championnat et doublé par Riquelme en sélection lors de la Copa America au Paraguay. Pourtant, River Plate surendetté doit vendre à un bon prix le plus gros salaire de son groupe. Les Italiens, Espagnols ou Anglais ne se bousculent pas[1].

L'Europe avec l'AS Monaco (1999-2003)[modifier | modifier le code]

Déterminé et motivé, l'AS Monaco décroche le marché pour 55 MF. Adaptation et motivation extrême, Marcelo Gallardo déborde de génie dès son arrivée et donne chaque semaine des récitals[1]. En 1999, il rejoint l'AS Monaco où il montre sa technique de balle, très talentueuse et au comportement imprévisible. Dès sa première année, Gallardo est champion de France avec Monaco et est élu meilleur joueur de Première Division. Le 7 avril 2000, Marcelo Gallardo est agressé dans les couloirs du stade Vélodrome par Christophe Galtier, alors membre du staff marseillais. Le peu de soutien de la part des dirigeants monégasques envers leur meneur de jeu déçoit l'Argentin.

Le 4 août 2003, à la suite de tensions avec Didier Deschamps (alors entraîneur de l'AS Monaco) il quitte Monaco pour rejoindre son club formateur, le CA River Plate. Auparavant, l'OM avait tenté de le recruter, mais l'AS Monaco s'était opposé à son départ chez un concurrent direct aux premières places de la Ligue 1.

Retour à River (2003-2006)[modifier | modifier le code]

Gallardo n'est pas retenu pour participer à la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Les médias argentins lui reprochent en effet pendant plusieurs mois son embonpoint.

Courte expériences au PSG puis aux USA[modifier | modifier le code]

Laissé libre par le CA River Plate, Marcelo Gallardo signe le 1er janvier 2007, un contrat de deux ans et demi avec le Paris Saint-Germain. Le 10 février 2007, il inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, contre l'AS Monaco sur coup franc.

D'un commun accord, Marcelo et le PSG se séparent le 24 janvier 2008, le laissant libre de tout engagement. Le meneur de jeu argentin décide de rejoindre le club de MLS, le D.C. United, ancien club de Freddy Adu.

Fin à River puis en Uruguay (2006-2011)[modifier | modifier le code]

Pendant le mercato hivernal 2009, il rompt son contrat avec D.C. United et retourne dans le club de ses débuts, Club Atlético River Plate. Après une saison en Argentine, il signe en faveur du club uruguayen de Nacional Montevideo. Après une saison en demi-teinte (blessure au genou qui l'a éloigné des terrains durant cinq mois) qui voit son club terminer champion, il annonce qu'il met un terme à sa carrière en juin 2011[2].

Reconversion comme entraîneur (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Le 30 juin 2011, il est nommé entraîneur du club uruguayen de Nacional Montevideo[3]. Après seulement une année en tant qu'entraineur il remporte le championnat et décide de quitter le club.

Le 7 juin 2014, il est nommé entraîneur du club de River Plate[4].

Après seulement six mois passés à la tête de River Plate, Marcelo Gallardo remporte la copa sudamericana. Une première après 17 ans de disette. Il remporte l'année suivante, en 2015, la copa Libertadores.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Équipe d'Argentine[5]
Année Sélections Buts
1994 2 0
1995 11 5
1997 8 5
1998 9 0
1999 4 0
2000 2 1
2001 5 2
2002 1 0
2003 2 0
Total 44 13
Statistiques de Marcelo Gallardo [6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1992-1993 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 4 0 - - - 0 0 4 0
1993-1994 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 4 0 - - - 0 0 4 0
1994-1995 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 23 3 - - - 11 5 34 8
1995-1996 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 21 5 - - - 2 0 23 5
1996-1997 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 24 4 - - - 4 3 28 7
1997-1998 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 19 5 - - - 13 2 32 7
1998-1999 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 14 1 - - - 2 1 16 2
1999-2000 Drapeau de la France AS Monaco D1 28 8 1 0 C3 7 0 36 8
2000-2001 Drapeau de la France AS Monaco D1 26 6 5 2 C1 3 0 34 8
2001-2002 Drapeau de la France AS Monaco D1 22 3 5 2 - - - 27 5
2002-2003 Drapeau de la France AS Monaco L1 27 1 3 1 - - - 30 2
2003-2004 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 15 4 - - CS+CL 11 3 26 7
2004-2005 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 25 6 - - CS+CL 10 3 35 9
2005-2006 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 23 11 - - CS+CL 11 3 34 14
2006 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 14 4 - - CS+CL 1 1 15 5
2007 Drapeau de la France Paris Saint-Germain L1 13 2 3 0 C3 3 0 19 2
2007 Drapeau de la France Paris Saint-Germain L1 9 0 0 0 C1 3 0 12 0
2008 Drapeau des États-Unis D.C. United MLS 15 4 1 0 CCC 0 0 16 4
2009 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 10 3 - - CS+CL 4 1 14 4
2009-2010 Drapeau de l’Argentine River Plate PD 18 4 - - CS 1 0 19 4
2010-2011 Drapeau de l'Uruguay Nacional PD 12+1 3 - - CL 2 0 15 3
Total sur la carrière 354 77 18 5 - 88 22 460 104

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en tant que joueur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Argentine Club Atlético River Plate

Drapeau : France AS Monaco

Drapeau : France Paris Saint-Germain

Drapeau : États-Unis DC United

Drapeau : Uruguay Club Nacional de Football

Titres en tant qu’entraîneur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Uruguay Club Nacional de Football

Drapeau : Argentine River Plate

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c et d Frédéric Hamelin & Eric Renard, « Star : Marcelo Gallardo, le petit prince », Onze Mondial, no 132,‎ , p. 28 à 31 (ISSN 0995-6921)
  2. Gallardo à la retraite
  3. Gallardo nouvel entraîneur lequipe.fr, 30 juin 2011
  4. « Marcelo Gallardo : River Plate a son Loco 2.0 », sur PKFoot,‎
  5. Fiche de Marcelo Gallardo sur national-football-teams.com
  6. « Statistiques de Marcelo Gallardo », sur footballdatabase.eu