Marcello Gandini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcello Gandini
Image dans Infobox.
Nuccio Bertone et Marcello Gandini, avec leur concept car Ferrari Rainbow (it) Bertone de 1976.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (83 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Marcello Gandini (né le à Turin) est un designer automobile italien, célèbre en particulier en temps que chef-designer Bertone emblématique, concepteur en particulier des Lamborghini Countach de 1974[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec une Autobianchi Runabout Bertone en 1969.

Le père de Marcello Gandini était compositeur et chef d'orchestre[2]. Pour son cinquième anniversaire, ses parents lui offrent un modèle réduit d'un cabriolet allemand et une boîte de meccano, avec laquelle il débute son initiation à la mécanique. Sa passion autodidacte pour l'automobile débute au lycée : « Au lieu d'acheter un livre d'exercices de latin, j'ai acheté le livre « moteurs endothermiques » de Dante Giacosa que bientôt je connus par cœur, et puis bien d'autres livres sur d'autres choses »[3].

Gandini réalise sa première création pour O.S.C.A, en 1959, en tant que styliste indépendant. Il est approché par le designer Nuccio Bertone en 1963[4], avant de commencer sa carrière de chef-designer chez Bertone à Turin en décembre 1965. Il succède à Giorgetto Giugiaro (parti chez Ghia) avec pour premier projet la création de la Lamborghini Miura de 1966. Il travaille ensuite sur le design des Lamborghini Marzal (1967), Lamborghini Espada (1968), Alfa Romeo Carabo (1968, qui préfigure une de ses signatures stylistiques emblématiques « wedge design » ou design en coins[4], avec premières portes à ouverture en élytre), Alfa Romeo Montreal (1970), Lamborghini Jarama (1970), Lancia Stratos Zero (1970)[2], Lamborghini Urraco (1973), Lancia Stratos (1973), Innocenti Mini Bertone (1974), Maserati Khamsin (1974), et Lamborghini Countach (1974)[5]...

Gandini quitte Bertone en 1980 pour fonder son propre studio de design industriel indépendant « Marcello Gandini Design » près de Turin[2], pour se consacrer à des créations design de véhicules (voitures, camions, hélicoptères), d'architecture, ou d'intérieurs de boîtes de nuit, entre autres pour Bertone, Lamborghini, De Tomaso, Maserati, Cizeta, Renault... Il conçoit un nouveau modèle de production industriel pour Renault dans les années 1980, pour réduire la superficie des usines d'assemblage[2], et créé entre autres les Renault 5 Turbo (1980) et Renault Super 5 (1984), la Citroën BX en 1982, l'hélicoptère Heli-Sport CH-7 (en) (1992), Maserati Biturbo (1981), Cizeta-Moroder V16T (1988), Maserati Shamal (1990), Bugatti EB110 (1991), et Maserati Ghibli II (1992)...

Gandini critique le nouveau modèle de Lamborghini Countach LPI 800-4 de 2021, produite en 112 exemplaires pour les 50 ans de sa Lamborghini Countach de 1974, en regrettant son manque d'innovation, et de ne pas avoir été consulté pour sa conception[6].

Quelques projets automobiles auxquels Marcello Gandini a collaboré[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marcello Gandini », sur www.lamborghini.com (consulté en ).
  2. a b c et d Serge Bellu, « DESIGNERbyBELLU - Marcello Gandini le solitaire », sur Caradisiac.com, (consulté le )
  3. Davide Cironi, « Gandini Racconta: Come sono nate Miura, Carabo, Countach, Stratos, X1/9 - di Davide Cironi (SUBS) », (consulté le )
  4. a et b « Designers : Marcello Gandini, le maître du Wedge Design - Absolutely Cars », sur absolutelycars.fr, (consulté le )
  5. « Design Journey: All hail the ruler - Marcello Gandini », sur www.overdrive.in (consulté en ).
  6. Jalil Chaouite, « Marcello Gandini renie la nouvelle Lamborghini Countach », sur L'Automobile Magazine, (consulté le )
  7. « Marcello Gandini: Maestro of Design », sur www.motors-mania.com (consulté en ).

voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]