Marcel Vidoudez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marcel Vidoudez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Autoportrait
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Marcel Vidoudez, né le à Bex et mort le , est un illustrateur et aquarelliste vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Vidoudez naît le à Bex[1]. Il est le descendant d’une famille protestante qui s’est installée dans le canton de Vaud après la révocation de l’édit de Nantes[1]. Il est le fils d’un secrétaire du syndicat patronal des chocolatiers suisse[1]. Il suit l’école primaire dans sa commune natale, avant de suivre des cours, d’abord à l’École de dessin et d’arts appliqués de Lausanne, puis à l’École des beaux-arts de Paris[1].

Il rencontre sa femme au début des années 1930 et leur fille naît en 1939[2]. Ils s’installent tous les trois à Saint-Saphorin[2]. Il fait la connaissance, au bistrot, de Jean Villard-Gilles et de Géa Augsbourg et mène une vie de panier percé[2]. Il se sépare de sa femme en 1951[2] et vit ensuite successivement à Berne et à Lausanne, avant de s’installer en 1964 à Hermance[2]. Il meurt le à la table d’un restaurant[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En Suisse romande, Marcel Vidoudez fut un artiste multiple et prolixe. Tour à tour illustrateur de livres pour la jeunesse et pour l’Église, cinéaste d’animation, décorateur, auteur de couvertures de livres, de revues et de partitions[3], Marcel Vidoudez s’était forgé un style personnel : contours précis, ligne claire, sobriété des décors, subtilité des couleurs aquarellées.

Les images de Marcel Vidoudez ont marqué plusieurs générations de jeunes écoliers qui ont appris à lire, grâce à ses dessins de Mon premier livre[1].

À retenir aussi son travail d’affichiste, dont plusieurs grandes affiches créées pour des institutions romandes comme la Loterie romande[4], ainsi que sa collaboration au travers de vignettes très soignées pour les nombreux « albums chocolat » Nestlé-Cailler-Peter-Koller[2].

Fréquentant le milieu culturel de son époque, Marcel Vidoudez avait notamment collaboré avec le poète et chansonnier Jean Villard-Gilles, dont il avait décoré son cabaret « Le coup de soleil »[3] et créé le logo[4].

Par ailleurs, Marcel Vidoudez réalisait des images secrètes, aquarelles lestes et friponnes[5] qu’il écoulait sous le manteau[2]. Ces œuvres, dont sa fille a retrouvé environ 400, ne sont ni datées, ni signées[4].

Le musée historique de Lausanne lui consacre une exposition de février à avril 2013[4]. Le directeur Laurent Golay a été séduit par ce côté double et complexe de Marcel Vidoudez[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages illustrés par Marcel Vidoudez[modifier | modifier le code]

  • Marcel Vidoudet, Rondes et chansons, Lausanne, Éditions Novos, .
  • Marcel Vidoudet, Petites histoires de bêtes, Lausanne, Éditions Novos, .
  • Marcel Vidoudet, Swift, Gulliver, Trüb, Aarau, 1945
  • Marcel Vidoudet, Jimmy Brown, Lausanne, Éditions Novos, , 24 p..
  • (de) Marta Wild, Wir singen, Lausanne, Éditions Novos, .
  • Gérard Savary, Jésus, Lausanne, Librairie Payot, .
  • (de) Maria Bachmann-Isler et Elsa Wimmer-Hoffmann, Jakobli wo bisch du? Kinderspiele für Drei- bis Zwölfjährige. Den Müttern, ihren Kindern und allen Kinderfreunden gewidmet, Zürich, Orell Füssli, .
  • Harriet Beecher Stowe, La case de l'oncle Tom, Lausanne, Librairie Payot, .
  • Kurt Pahlen, Merveille de la musique, Lausanne, Librairie Payot, .
  • Henri Chappaz, Visite Au Zoo, Lausanne, Éditions Novos.
  • Pierre Vidoudez, Notre pain quotidien, Lausanne, Éditions Novos, .

Exposition[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Morier-Genoud 2013, p. 58.
  2. a b c d e f g et h Morier-Genoud 2013, p. 60.
  3. a et b Duplan 1996
  4. a b c d et e Claudine Dubois, « Dr Marcel et Mr Vidoudez », La Liberté,‎ , p. 27.
  5. Alain Walther, « Le sanctuaire de l'érotisme s'agrandit à Lausanne », sur 24 heures, (consulté le 20 février 2013).
  6. Expo 2013 sur tempslibre.ch

Sources[modifier | modifier le code]

  • Michel Froidevaux, « Les corps secrets de Marcel Vidoudez », Mémoires vives, no 17 « Le corps dans tous ses états »,‎ .
  • Antoine Duplan, « Maman tricote, papa fricote », L’Hebdo,‎ (lire en ligne).
  • Patrick Morier-Genoud, « De l’histoire biblique aux orgies vaudoises », L’Hebdo, no 6,‎ , p. 58-60 (lire en ligne).
  • Josiane Cetlin, Nicole Vidoudez, Michel Froidevaux, Laurent Golay et Fabio Bestazzoni, Marcel Vidoudez, illustrateur éclectique, Lausanne, Musée historique de Lausanne - Éditions HumuS, 144 p., 15,4 cm × 23,5 cm
  • Pierre Yves Lador, Nicole Vidoudez et Michel Froidevaux, Marcel Vidoudez, dessinateur érotique, Lausanne, Musée historique de Lausanne - Éditions HumuS, 144 p., 15,4 cm × 23,5 cm