Marcel Van Thienen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Van Thienen
Marcel Van Thienen (1995).png
Marcel Van Thienen en 1995
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieu de travail

Marcel Van Thienen, né le à Fontenay-sous-Bois et mort le à Paris, est un sculpteur français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord musicien, il crée sa première œuvre plastique en 1958.

À l'âge de 7 ans, il apprend le violon à l'École normale de musique et au conservatoire Russe à Paris. De 1945 à 1952, Marcel Van Thienen exerce divers métiers (dépanneur radio, marchand forain, réalisateur d'émissions à la R.T.F.).

En 1954, il est nommé directeur du premier conservatoire national de musique Haïtien.

Revenu à Paris en 1957, il monte un studio de musique électronique et crée, en 1958, son premier mobile "Adagio"[2]. 1958 : première œuvre exposée au musée d'art moderne de Stockholm.

L'œuvre de Marcel Van Thienen se consacre au mouvement avec la réalisation de mobiles. Mais, à la différence de Calder, les mobiles de Van Thienen sont mus le plus souvent par des moteurs électriques et décrivent des mouvements complexes entre programmes et aléatoire.

Réalisations monumentales[modifier | modifier le code]

  • Une vingtaine d'œuvres monumentales ont été installées Paris (Parc Floral notamment), en banlieue parisienne et à Brest, Epernay, Lille et Reims.
  • L'Éolienne dans le quartier des saules de Guyancourt dans les Yvelines est une œuvre de Marcel Van Thienen réalisée en 1986. C'est une sculpture mobile en acier inoxydable, constituée de 5 pales qui tournent au gré des vents.

Réalisations sonores[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. « Marcel Van Thienen | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le 12 juillet 2020)
  2. Marcel Van Thienen, « Un aspect du son et de la musique électronique en publicité », Communication & Langages, vol. 1, no 1,‎ , p. 97–100 (DOI 10.3406/colan.1962.4742, lire en ligne, consulté le 12 juillet 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]