Marcel Roland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roland (homonymie).
Marcel Roland
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Sépulture
Nationalité
Activités
Père-Lachaise - Division 16 - Roland 01.jpg

Vue de la sépulture.

Le Presqu'homme, roman de Marcel Roland publié en 1908

Marcel Roland, né le à Sète (Hérault) et mort le , est un écrivain français, célèbre par ses ouvrages de vulgarisation scientifique publiés au Mercure de France. Il fut en outre romancier et conteur pour les journaux.

Il est connu des amateurs d'anticipation ancienne pour ses ouvrages :

  • Le Presqu'homme (1908)
  • Le Déluge futur (1910)
  • La Conquête d'Anthar (1913, prix Excelsior)
  • Le Faiseur d'or (1913-1914 ; publié dans L'Écho de Paris du au )
  • Quand le phare s'alluma (1921-1922)
  • Osmant le rajeunisseur (1925).

Il a également publié des nouvelles : « Sous la lumière inconnue », dans le journal Le Miroir (n° 52, 23 mars 1913), « Le Serpent fantôme » et « L'Échelon » (Journal Le Rocambole n° 6), ainsi que plusieurs contes, de 1911 à 1915.

Parmi ses œuvres naturalistes, il faut citer :

  • Tableau de Lilliput, ou essai sur les infusoires, éditions Rieder.
  • Les musiciens de l'été ou essai sur les insectes chanteurs, 1931, tiré à seulement 650 exemplaires numérotés.
  • Les Bois, les Champs et les Jardins ; Vues du monde animal, éditions du Mercure de France
    1. Vie et Mort des Insectes, 1936
    2. La Grande Leçon des petites bêtes, 1938.
    3. La féerie du microscope.
    4. Mimétisme et instinct de défense, 1941.
    5. Amour, harmonie, beauté

Il était un ami de la famille de Jean-Henri Fabre et allait souvent à l'Harmas. Il était aussi l'ami de Mario Roustan, sénateur de l'Hérault.

Il meurt le 11 octobre 1955 et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (16e division).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :