Marcel Moré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Moré
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marcel Moré (Paris, - Paris, ) est un écrivain et vernien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Polytechnicien, fondé de pouvoir d'un agent de change, membre du comité directeur de la revue Esprit à partir de 1934, il fonde le périodique Dieu vivant en 1945.

Influencé par Léon Bloy, proche d'Emmanuel Mounier, ami de Raymond Queneau, Pierre Klossowski, Georges Bataille et Michel Leiris, il fut un des pionniers de la recherche psychologique vernienne. Son ouvrage Le très curieux Jules Verne qui fit sensation lors de sa publication a été réédité de nombreuses fois par les éditions Gallimard dont la dernière en 2005[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Table des pécheurs, Éditions du Seuil, 1953
  • Le Très Curieux Jules Verne, Gallimard, 1960
  • Nouvelles Explorations de Jules Verne, Gallimard, 1963
  • L'Opéra comme théatre, avec Bernard Dort et Michel Leiris, 1965
  • Accords et Dissonances, Gallimard, 1967
  • Les Noces chymyques du capitaine Nemo et de Salomé, 1967
  • La Foudre de Dieu, Gallimard, 1969
  • Le Dieu Mozart et le monde des oiseaux, Gallimard, 1971
  • Écrits de Laure, Jean-Jacques Pauvert, 1971
  • Écrits, fragments, lettres, J-J. Pauvert, 1976
  • Correspondance inédite : 1934-1967 / Marcel Moré, Raymond Queneau, Les amis de Valentin Bru, 1987
  • Une amitié paradoxale : lettres de Marcel Moré à Michel Leiris, Digraphe, 1998

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Royer, Bernard Sarrazin, La Revue des lettres modernes no 1149-1172, 1994, p. 53.
  • Simone Pétrement, La Vie de Simone Weil, avec des lettres et d'autres textes inédits de Simone Weil, Paris, Fayard, 1973 ; nouvelle édition 1997. (Lire en ligne)
  • Digraphe, no 86-87, « Le Très curieux Marcel Moré », automne 1998, numéro entièrement consacré à l'auteur.
  • Les amis de Valentin Bru, no 26-31, 2002, p. 14.

Hommage[modifier | modifier le code]

Une Association des amis de Marcel Moré a existé en 1970[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche sur le site Gallimard
  2. Journal officiel de la République française (Lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]