Marcel Liebman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Liebmann.
Marcel Liebman
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Marcel Liebman (1929-1986) a enseigné l'histoire des doctrines politiques et la sociologie politique à l'Université libre de Bruxelles et à la Vrije Universiteit Brussel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine juive polonaise, il raconte son expérience de la Shoah dans son ouvrage Né juif. Historien du socialisme et du communisme, il a publié de nombreux essais réputés, notamment sur la Révolution russe, le léninisme et le mouvement ouvrier belge. Il fut aussi un précurseur du dialogue israélo-palestinien. Sa démarche intellectuelle était engagée, critique et rigoureuse. De 1962 à 1967, il fut rédacteur dans l'hebdomadaire La Gauche et fonda après 1968 la revue Mai qui exista jusqu'en 1973.

Professeur à l'Universitė libre de Bruxelles, il participe en 1976 à la création de l'Association Belgo-Palestinienne, avec Naïm Khader et Pierre Galand, et en devient le secrétaire général.

Riton Liebman, son fils, est un comédien, auteur et réalisateur belge. Dans la pièce de théâtre 'Liebman renégat'[1], le fils parle de la vie de son père et de sa relation avec celui-ci.

Une fondation placée sous la présidence de Mateo Alaluf, qui incarne à l'Université libre de Bruxelles son aile gauche, porte son nom à Bruxelles. Celle-ci vise à contribuer de manière générale à l'étude du mouvement socialiste et de la pensée de gauche. Elle a pour objet la promotion d'une réflexion critique sur les pratiques des mouvements sociaux et un éclairage des enjeux politiques actuels par l'histoire[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les variations de la notion d'antisémitisme comme reflet de la condition juive, in Les Temps Modernes, no 194, juillet 1962, p. 109-127.
  • Origine et signification idéologiques de la scission communiste dans le parti ouvrier belge (1921) : étude dans un contexte international, Université Libre de Bruxelles (thèse de doctorat), Bruxelles, 1963.
  • La Révolution russe. Origines, étapes et signification de la victoire bolchévique, Gérard & Co, coll. « Marabout Université », Verviers, 1967, 442 p.
  • Le Léninisme sous Lénine, Seuil, coll. « Esprit », Paris, 1973, 2 vol., 333 p. et 397 p.
    Prix international Isaac Deutscher 1975
  • Connaître Lénine, Marabout, coll. « Marabout Université », Verviers, 1976, 254 p.
  • Né Juif : Une famille juive pendant la guerre, Labor, coll. « La Noria », Bruxelles, 1996, 2e éd. (1re éd. 1977), 192 p. (ISBN 2-8040-1122-4)
  • Les Socialistes belges : 1885-1914 : la révolte et l'organisation, Vie Ouvrière, coll. « Histoire du Mouvement Ouvrier en Belgique », Bruxelles, 1979, 299 p.
  • Les Socialistes belges : 1885-1914 : le POB face à la guerre, La Revue Nouvelle, Fondation J. Jacquemotte et Vie Ouvrière, Bruxelles, 1986, 72 p. (ISBN 2-87003-204-8)
  • (nl) Een geschiedenis van het Belgisch kommunisme : 1921-1945 [« Une histoire du communisme belge : 1921-1945 »], Masereelfonds, coll. « VMT-cahier », Gent, 1980, 154 p. (ISBN 978-90-6417-024-9)
  • Marcel Liebman et Ralph Miliband, Le Dilemme israélien : Un débat entre Juifs de gauche, Page Deux, coll. « Cahiers Libres », Lausanne, 2006, 94 p. (ISBN 978-2-940189-33-5)
  • Entre histoire et politique : Dix portraits, Aden, coll. « Fil rouge », Bruxelles, 2006, 240 p. (ISBN 978-2-930402-24-6)
  • Figures de l'antisémitisme, Aden, coll. « Fil rouge », Bruxelles, 2009, 232 p. (ISBN 978-2805900211)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liebman Renégat | Théâtre Varia », sur varia.be (consulté le 26 avril 2016)
  2. Institut Liebman