Marcel Lanquetuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marcel Lanquetuit
L'Académie de Rouen c.1935, Robert Antoine Pinchon, third row, right.jpg
L'académie de Rouen entre 1935.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instruments
Orgue à tuyaux, orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Marcel Lanquetuit, né à Rouen le et mort le , est un organiste, improvisateur, pianiste, chef d’orchestre, pédagogue et compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Charles Lanquetuit (1860-1932), était maître de chapelle à l’église Saint-Godard de Rouen.

Il commence ses études musicales dans sa ville natale avec Albert Dupré, puis entreprend l’orgue et les matières théoriques (harmonie, contrepoint, fugue) en privé avec Marcel Dupré. Il poursuit l’orgue avec Eugène Gigout au Conservatoire de Paris en 1913 et obtient son Premier Prix l’année suivante.

Il est mobilisé de 1914 à 1919. En 1918, il épouse Marcelle Lacombe dont il aura un fils, Pierre, architecte.

Carrière[modifier | modifier le code]

D’abord organiste à l’orgue de chœur de l'église Saint-Godard (1910-1914), il en devient titulaire en 1920. Il est nommé titulaire de l’orgue de la cathédrale de Rouen en 1938, où il succède à Henri Beaucamp. Il le demeurera jusqu’en 1978.

Parallèlement, il remplace occasionnellement à Saint-Sulpice, Marcel Dupré en tournée.

Lui-même fait une tournée de récitals aux États-Unis en 1926 : New York, Princeton, Philadelphie (sur l’orgue géant du magasin Wanamaker).

Il a enseigné en privé et a été le suppléant de Marcel Dupré au Conservatoire de Paris avant la guerre de 1939-1945. Professeur d’orgue au conservatoire de Rouen durant 15 ans, il compte parmi ses élèves, Pierre Labric, Bernard Havel, Jean-Claude Touche, Odile Pierre, René Alix et Marie-Thérèse Duthoit (qui lui succédera à la cathédrale en 1978).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

Préférant l’improvisation, il a peu composé et plusieurs de ses manuscrits ont été perdus dans l’incendie de la maison familiale en 1940.
Il est connu surtout comme l’auteur d’une Toccata en ré majeur pour grand orgue, publiée en 1927 chez A. Leduc à Paris. On lui doit aussi un court Intermezzo en sol majeur pour orgue.

Références et liens externes[modifier | modifier le code]