Marcel Dugas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dugas.
Marcel Dugas
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marcel Dugas, né le à Saint-Jacques (Lanaudière) et mort le à Montréal, est un critique littéraire, poète et essayiste québécois. Il a collaboré à la revue Le Nigog, qui était engagée dans la lutte de la modernité contre le régionalisme (1918). Il a été le principal porte-parole des « exotiques » lors de la querelle du régionalisme au début du XXe siècle[1].

La rue Dugas de Montréal honore sa mémoire depuis 1962.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1911 - Le théâtre à Montréal. Pages d'un Huron canadien, Paris.
  • 1915 - Feux de Bengale à Verlaine glorieux.
  • 1916 - Psyché au cinéma.
  • 1917 - Versions. Louis le Cardonnel. Charles Péguy (voir Louis le Cardonnel et Charles Péguy)
  • 1919 - Apologies, Montréal, Paradis-Vincent éditeurs, 1919
  • 1929 - Littérature canadienne. Apercus, Paris, Firmin-Didot.
  • 1934 - Un romantique canadien: Louis Fréchette, 1839-1908, Paris, Éditions de la Revue mondiale.
  • 1941 - Salve alma parens, Éditions du Chien d'Or
  • 1942 - Approches, Québec, Éditions du Chien d'Or.
  • 1944 - Paroles en liberté

Le fonds d’archives Marcel Dugas est conservé au centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annette Hayward, La Querelle du régionalisme au Québec (1904-1931), p. 208-234.
  2. Fonds Marcel Dugas (MSS35) (MSS67) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rafaël Chamberland, "Le cinéma comme agent de l'exotisme chez Marcel Dugas", Nouvelles Vues, no 13, Hiver-printemps 2012, en ligne.
  • Annette Hayward, La Querelle du régionalisme au Québec (1904-1931). Vers l'autonomisation de la littérature québécoise, Le Nordir, 2007, 622 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]