Marcel Brout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Brout
Fonctions
Député 1936-1940
Gouvernement IIIe République
Groupe politique PCF (1936-1939)
UPF (1939-1940)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 70 ans)
Résidence Seine

Marcel Brout est un syndicaliste et un homme politique né le à Trouville-sur-Mer dans le Calvados et mort le à Saint-Étienne-du-Rouvray, en Seine-Inférieure.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrier en bâtiment, il milite à la SFIO, puis, dès sa création, au Parti communiste français. Sous cette étiquette, il est élu député de la Seine en 1936 lors de la victoire du Front populaire, contre le sortant SFIO, dans une circonscription correspondant au 20e arrondissement de Paris. À la Chambre des députés, il se consacre essentiellement à la question du chômage. Militant syndical, il fut également président de la Fédération nationale du bâtiment.

En 1939, il rompt avec le Parti communiste pour protester contre la signature du Pacte germano-soviétique, avec plusieurs de ses camarades fondateurs de l'Union populaire française ; il ne sera donc pas concerné par la révocation des députés communistes quelques mois plus tard.

Embarqué à bord du Massilia, il ne prend pas part au vote sur la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940. Pendant la Seconde Guerre mondiale et l'occupation allemande, il rejoint le Parti ouvrier et paysan français, structure d'accueil de communistes partisans de la Collaboration. Il décède en Normandie en 1957.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Marcel Brout », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]